Connexion

Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
CE QUE JE PROPOSE

Jeu 19 Nov - 21:07 par Admin

POUR LE RÈGLEMENT DU FORUM , JE SUIS DANS L'IMPOSSIBILITÉ DE VOUS OFFRIR UN RÈGLEMENT A SUIVRE TANS QUE C'EST VOTRE FORUM , ALORS LE RESPECT DE L'AUTRE EST LE PRINCIPE , ET JE SUIS SUR QU'ENTRE COLLÈGUES LA CONVIVIALITÉ EST DE MISE .

Commentaires: 0

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Sam 30 Juil - 0:37

Tractations La majorité gouvernementale est assurée

Aller en bas

default Tractations La majorité gouvernementale est assurée

Message par Admin le Jeu 8 Déc - 13:42




Après l'accord du MP et celui de l'Istiqlal, la majorité est acquise par le nouveau chef de gouvernement.

Tractations La majorité gouvernementale est assurée Mp10

C'est désormais chose faite. Abdelilah Benkirane a sa majorité. Le bureau politique du Mouvement populaire a en effet décidé de faire son entrée au gouvernement. Rien qu'avec ce parti, celui de l'Istiqlal et le PJD, la majorité est acquise. Ces trois formations totalisent à elles seules 199 sièges alors que le nombre requis est 198. Dans une déclaration à la presse mardi soir, après la tenue de la réunion du bureau politique, Mohand Laenser a souligné que la décision est mûrement réfléchie et sert tant les intérêts du pays que ceux du parti.

Le chef de file haraki a tenu à signaler que son parti et le PJD s'entendent sur un bon nombre de points de vue. C'est l'avis aussi des dirigeants de ce parti qui nourrissaient l'espoir de rester dans la majorité gouvernementale pour éviter les querelles internes. Pour le moment, aucune condition n'est mise sur la table de la part du MP. Contacté par le Matin, Mohamed Fadili, membre du bureau politique, signale que l'objectif est de mettre en œuvre la nouvelle Constitution et barrer la route à tous ceux qui veulent semer la zizanie au Maroc. Le parti de l'épi attend la mise en place de la structure du futur gouvernement pour afficher ses prétentions. Rien n'est encore officiel. Mais, l'on apprend que le MP aspire à diriger le département des Marocains résidant à l'étranger ainsi que les portefeuilles en relation avec le monde rural et les collectivités territoriales (l'Intérieur et l'Agriculture). «Nous misons sur cinq portefeuilles», indique M. Fadili. Quelques noms circulent déjà en coulisses comme Lahcen Haddad, Mohamed Ouzine et Fatna Lkhail. Mais, selon Fadili, c'est au bureau politique de désigner les ministres à proposer au chef du gouvernement.

Du côté du parti de l'Istiqlal, l'on arrive au stade de la proposition des portefeuilles. Le parti de la balance ambitionne de décrocher huit portefeuilles ministériels. La préférence est affichée pour la santé, l'enseignement scolaire, l'agriculture, l'artisanat, l'économie sociale, l'équipement, le secrétait d'Etat aux Affaires étrangères et les Finances. Ce dernier département fait l'objet de plusieurs convoitises. La négociation autour de ce poste ne sera pas aisée. Le PJD compte, en effet, diriger le ministère de l'Economie et des finances qui s'avère de la plus haute importance. Mais, les istiqlaliens ne comptent pas lâcher du lest en tentant leur chance. Quelques noms commencent déjà à émerger en coulisses. Pour le moment, seul Nizar Baraka semble avoir l'unanimité des dirigeants istiqlaliens.

Du côté des femmes, c'est le nom de Khadija Zoumi qui circule. Elle a déjà l'aval de l'organisation de la femme istiqlalienne ainsi que de son groupe parlementaire au sein de la Chambre des conseillers.
En tout cas, il parait que ceux qui ont eu deux mandats ne feront pas partie du futur exécutif. La tendance est pour la nomination de nouveaux visages même si les « dinosaures » du parti affichent leurs ambitions et comptent exercer leur lobbying auprès de la direction du parti. Selon Abdeljebbar Rachdi, membre du comité central du PI, cette étape cruciale nécessite la mobilisation de nouvelles et jeunes compétences au sein du parti pour insuffler une nouvelle dynamique au travail gouvernemental.

Le PJD a en effet lancé son message aux formations politiques pour le rajeunissement et le renouvellement de l'élite au sein du gouvernement. Le parti de la lampe, qui attend la tenue de son conseil national pour la mise en place de la procédure à suivre pour la désignation de ses ministres, espère que les autres partis agissent de même.

Une charte sera signée par les nouveaux ministres pjdéistes à l'instar de ce qui se fait pour les parlementaires. Si les députés octroient au PJD 6.500 DH par mois, les futurs ministres du parti sont appelés à céder 20 % de leur salaire.
En ce qui concerne l'Union constitutionnelle, une réunion informelle a eu lieu entre ses dirigeants et ceux du PJD. Mais, rien n'a filtré de cette rencontre.

Ce n'est pas sûr que l'UC intègre le futur gouvernement étant donné que des istiqlaliens se sont prononcés, en coulisses, contre cette option estimant qu'il ne sert à rien d'augmenter le nombre des partis alors que la majorité est déjà acquise.



Par Jihane Gattioui
Tractations La majorité gouvernementale est assurée Lemat111 Publié le : 07.12.2011 | 17h53

_________________
WWW.MESPOEMES.NET/YOUSSEF
Admin
Admin
Admin
Admin

Messages : 1776
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 55
Localisation : TAZA / MAROC

http://enqueteurs06-99.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum