Connexion

Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
CE QUE JE PROPOSE

Jeu 19 Nov - 21:07 par Admin

POUR LE RÈGLEMENT DU FORUM , JE SUIS DANS L'IMPOSSIBILITÉ DE VOUS OFFRIR UN RÈGLEMENT A SUIVRE TANS QUE C'EST VOTRE FORUM , ALORS LE RESPECT DE L'AUTRE EST LE PRINCIPE , ET JE SUIS SUR QU'ENTRE COLLÈGUES LA CONVIVIALITÉ EST DE MISE .

Commentaires: 0

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Sam 30 Juil - 0:37

Analyse globale de la situation socio-économique du Maroc présentée par le CMC

Aller en bas

default Analyse globale de la situation socio-économique du Maroc présentée par le CMC

Message par Admin le Sam 9 Juil - 18:24

La politique économique appliquée au Maroc de ce début du XXIe siècle repose largement sur l'hypothèse, quelque peu contrastée, qui laisse supposer une forte corrélation entre la production des richesses et la stimulation des opportunités d'emploi. De grands chantiers sont sans cesse mis en œuvre et d'ambitieux plans sectoriels cherchent à imposer cette réalité révélée à plus ou moins long terme. C'est ce qui a poussé, par exemple, le plan émergence, dans une étroite association des facteurs de production capital-travail à envisager la création de plus de 1100 parcs logistiques et industriels tout en affichant une forte volonté pour le renforcement de la formation et la valorisation du capital humain. D'un autre côté, on explique le bon comportement, de la création d'emplois et de la réduction du chômage, par la bonne résilience de l'économie marocaine, face à la crise mondiale, en réussissant à maintenir la croissance de son PIB dans une fluctuation autour d'un taux de 5 %. Les acteurs, qu'ils soient publics ou privés, semblent partager cette philosophie même si leurs comportements, par ailleurs complémentaires, ne présentent pas de similitude à l'égard du marché travail.

L'interrogation des secteurs pour apprécier leur contribution respective à la croissance économique, en partant de la création de nouvelles opportunités d'emploi, montre que la dernière décennie a eue à enregistrer un net rétrécissement du rôle joué par le secteur « agriculture, forêts et pêches ». Le vide ainsi créé a été comblé, pour partie, par le secteur secondaire matérialisé essentiellement par l'industrie et le bâtiment. Par ailleurs, et toujours sur le plan global, l'essentiel de l'effort a été porté par le secteur des services qui assure désormais l'occupation de près de 38 % de la population active.

L'appréciation sur l'approche genre montre que l'évolution décennale du marché du travail a été faite au détriment de la gente féminine. En effet le taux d'activité de cette catégorie de population a connu une compression, dans un accompagnement de la contracture du taux d'activité globale. Ceci traduit la nécessité de traiter en urgence les réformes visant à réduire la ségrégation professionnelle et la discrimination salariale selon le sexe.

Les disparités que connaît le marché du travail se prolongent pour traduire de fortes inégalités qui caractérisent le découpage géographique du territoire national en régions. Ces espaces, administrativement identifiés, se situent de part et d'autre d'une transition qui consacre certains de ces territoires en pôles émergeants tout en maintenant d'autres dans la survivance d'économies de subsistance. Ces écarts se reflètent clairement au niveau du marché du travail et se révèlent d'autant plus importants que l'on affine l'analyse pour nous intéresser aux segments défavorisés s'agissant du milieu de résidence ou de la distinction selon le genre. Le nouveau découpage régional en 12 entités, proposé dans le cadre de la réforme pour une région avancée, atténue quelque peu ces disparités sans pour autant les inhiber. En effet, de grands espaces, particulièrement au sud du Royaume, ont été regroupés dans une homogénéité préoccupante de sous-activité. Des mesures d'accompagnement et une forte sollicitation de la solidarité nationale seraient de mise à cet égard pour impulser des dynamiques suffisantes à travers l'ensemble du territoire national.

En admettant que l'atténuation des déséquilibres du marché du travail constitue un objectif qui peut être atteint à travers une croissance économique forte et créatrice d'emplois, il n'en demeure pas moins que ce rapport « croissance-emploi » est appelé à opérer dans un environnement macro-économique et institutionnel qui concourt à impulser l'investissement, à conforter les dispositifs de renforcement des compétences et à favoriser les mécanismes de formation-insertion.

MARCHE DU TRAVAIL AU MAROC : ETAT DES LIEUX


Le Chômage des Diplômés au Maroc Un chômage d’exclusion

Le chômage des diplômés constitue le noyau dur du chômage aujourd’hui. Il touche de plus en plus les diplômés de l’enseignement supérieur. C’est un phénomène qui touche essentiellement les jeunes et le milieu urbain et qui, très souvent, se transforme en chômage de très long terme ou d’exclusion. Ce type de chômage persiste en raison du rythme peu soutenu de la croissance économique qui n’arrive pas à générer suffisamment d’emplois pour absorber les flux des diplômés qui arrivent chaque année sur le marché de l’emploi, mais aussi en raison de l’échec des politiques d’éducation-formation qui ne facilitent pas la transition sur le marché du travail. Il reflète aussi l’inadaptation des politiques d’emploi jusque-là menées.

Disparités Régionales de l’Emploi et du Chômage

D’importantes disparités régionales existent au Maroc sur le marché du travail, telles que exprimées par les niveaux différenciées des principaux indicateurs (taux d’activité, d’emploi et de chômage). Malgré la complexité et les difficultés d’explication de ces disparités, elles reviennent essentiellement aux disparités de développement économique des régions, aux disparités de l’offre de formation et des infrastructures, accentuées par l’absence de véritables politiques territorialisées et adaptées aux contextes spécifiques des régions. La résorption de ces disparités et déséquilibres constitue un défi majeur des politiques publiques dans les années à venir et implique d’en revisiter les bases informationnelles et institutionnelles.

Le Salaire Minimum Des repères pour l’action

Au Maroc, le salaire minimum joue un rôle important dans la détermination des bas salaires du secteur privé structuré. Fixé à un niveau économiquement acceptable, il peut contribuer à équilibrer la relation salariale entre l’employeur et les travailleurs à faible rémunération face à la pression à la baisse du coût du travail. Toutefois, dans une économie exposée à la concurrence extérieure comme celle du Maroc, une hausse élevée du salaire minimum peut avoir des effets pervers sur l’emploi. En augmentant le coût d’embauche, un salaire minimum élevé amènerait l’employeur à réduire ses possibilités d’embauche des travailleurs dont la productivité est inférieure ou proche du coût salarial.

Le Statut Avancé Implications sur le marché du travail

Le Statut Avancé devra se traduire par le renforcement de la coopération politique et économique entre le Maroc et l’Union européenne en vue d’une plus grande prise en compte de leurs priorités stratégiques respectives, par une intégration progressive du Maroc au Marché Intérieur de l’UE. Sur le plan politique, le Statut Avancé prévoit le développement de la coopération parlementaire, judiciaire et sécuritaire.

Problématique de la Retraite au Maroc

En dépit des maintes mesures de réajustements paramétriques, la pérennité des régimes actuels de retraites dont la plupart sont gérés en répartition est compromise du fait de l’interaction de plusieurs facteurs tels que la faiblesse du taux de couverture contre le risque vieillesse, le vieillissement de la population, la dégradation du rapport démographique (actif/retraité) due aux déséquilibres structurels du marché de l’emploi et l’existence d’un cadre institutionnel hétérogène caractérisé par la diversité des régimes, la multiplicité des organismes de gestion et des départements de tutelles.
Il a fallu attendre l’apparition imminente des premiers déficits des caisses de retraite pour que les pouvoirs publics réagissent autrement et optent, enfin, pour une réforme systémique globale qui devrait assurer l’harmonisation des régimes et en garantir la viabilité

Approche genre : des efforts d’intégration

L’Approche Genre Au service de l’égalité et de l’équité

Typologie du Chômage Féminin Une tendance lourde à la discrimination

Parmi les défis économiques mobilisateurs des temps modernes, figurent ceux qui consistent à limiter les effets de l’extension du chômage et à maîtriser les différentes formes d’emplois qui le préfigurent: flexibilité, emploi non déclaré, sous-emploi, activités marginales et informelles… Le dualisme des secteurs : formel- informel, marchand- non marchand, concurrentiel - non concurrentiel… se situe également dans la même perspective pour aider à une meilleure compréhension du fonctionnement de ce marché. La recrudescence du chômage soulève également des questions liées aux problèmes d’exclusion et de ségrégation à l’égard des femmes notamment.

L’Entrepreneuriat Féminin Entre volonté affirmée et discrimination d’éxclusion

L’entreprise que l’on se propose d’analyser ici, sous l’éclairage du genre est entendue au sens large de structure économique et sociale (à l’exclusion des coopératives) qui combine dans un cadre organisé des moyens humains, matériels, financiers et de services pour mettre à disposition d’un marché, sous des contraintes de rentabilité, des biens ou des services. A cet égard le traitement de la problématique de la femme entrepreneur oblige à dépasser le concept de la femme « producteur », pour intégrer dans l’analyse des éléments spécifiques au genre. En effet, les femmes qui s’installent, de plus en plus, à leur propre compte, non seulement relèvent le défi de mettre à l’épreuve leurs aptitudes à prendre en charge une gestion des affaires, qui récemment encore était du domaine exclusif de l’homme mais également leur disposition à se battre pour faire reculer les limites des préjugés et battre en brèche les discriminations, selon le sexe, historiquement associés au marché du travail.

Genre et Développement Régional

Disparités territoriales de la discrimination

L’analyse selon le concept du local, dans son contingentement partiel du global, est une manière d’appréhender la région dans les spécificités qui en caractérisent la « personnalité ». En effet le milieu dit local, dans son acception régionale, se distingue non seulement par son caractère physique et humain mais également par son vécu historique, ses particularités culturelles et plus généralement par les dominantes qui en définissent l’atmosphère. Et c’est cette personnalité qui va préfigurer la nature des rapports, plus ou moins avantageux, de chaque région, non seulement avec le centre mais également avec le reste des régions formant le pays. Dès lors, le niveau de développement s’énonce comme étant la résultante entre la dynamique que connaît la division interrégionale du travail et les efforts déployés en matière de développement endogène.


INDICATEURS DE SUIVI DE L’EMPLOI : QUELLE PERTINENCE ?

Le Dispositif Statistique sur le Marché du Travail

Un dispositif statistique développé et fiable sur le travail et l’emploi est indispensable à l’analyse du marché du travail et des politiques d’emploi. Plus ce dispositif est construit sur des bases solides, plus l’image qu’il fournit de la réalité est utile pour les chercheurs et pour les décideurs politiques.
L’évaluation de ce dispositif selon un certain nombre de critères liés aux besoins de l’analyse scientifique et aux exigences des politiques publiques est fondamentale non seulement pour en déceler les atouts et les faiblesses mais surtout pour contribuer au débat sur sa refonte et son amélioration.

Projections de l’Offre de Travail au Maroc

Les projections de l’offre de travail sont d’un enjeu stratégique, dans la mesure où elles permettent de disposer de données de cadrage sur l’offre additionnelle de travail à moyen et long termes, lesquelles sont utiles pour différents secteurs des politiques publiques directement ou indirectement liés à l’emploi. Le texte qui suit rappelle les tendances démographiques saillantes au Maroc et les tendances en matière d’évolutions récentes de la population active. Sur la base des projections nationales sur l’évolution de la population selon l’âge et le sexe à l’horizon 2030, et en usant d’une méthodologie appropriée, il présente les résultats des projections sur l’offre de travail sur ce même horizon.

Quelles Pistes d’Amélioration du Système Statistique ?

La prise en charge des politiques de l’emploi et de régulation de l’offre et de la demande de travail requiert la consolidation du système d’information sur l’emploi et le chômage. Celui-ci doit reposer sur la définition et la génération de données nécessaires à l’analyse des déséquilibres du marché du travail.
Elle implique, au préalable, l’articulation des différentes sources de données statistiques, la mise en réseau et la structuration des bases de données et l’impulsion d’actions statistiques complémentaires notamment le montage de nouvelles enquêtes et l’exploitation des fichiers d’enquêtes et administratifs existants dans une perspective longitudinale (appariements de fichiers).

POLITIQUES DE L’EMPLOI : QUELLES PERSPECTIVES ?


Marché du Travail Quelle Convergence des politiques structurantes ?

La conception du marché du travail, en tant que lieu de rencontre entre l’offre et la demande, est un héritage de la théorie économique classique qui fait du travail une marchandise comme les autres. Aujourd’hui encore, c’est cette conception qui influence le plus le fonctionnement du marché du travail. Cette plateforme de configuration complexe et multiforme, connaît un vif intérêt et une forte préoccupation de la part des décideurs et des politiques économiques et sociales. Ce, en raison notamment des relations étroites et des fortes interactions réelles ou supposées entre les déterminants du marché du travail et ceux qui configurent les processus des transformations socioéconomiques. C’est ce qui explique que les défis majeurs des politiques économiques restent étroitement tributaires de la maîtrise de la dynamique de ce marché.

Effet des Métiers Émergents (Off-Shore, NTIC, Automobile)

Depuis qu’il a mis en stand by le système de la planification, formalisé constitutionnellement en 2004, le Maroc a ressenti, chaque jour un peu plus, le besoin de développer des visions stratégiques sectorielles en remplacement du plan classique global. Les visions, ainsi élaborées selon un calendrier et des périodes de couverture qui semblent relever de l’aléatoire et qui se fixent des horizons dans une totale autonomie du reste de l’économie, donnent lieu à des programmes ambitieux, à moyen et long terme.

Les Programmes de Promotion de l’Emploi

La politique de l’emploi peut s’entendre, au sens large, comme l’ensemble des interventions publiques sur le marché du travail, visant à en corriger les déséquilibres. Cette définition englobe les politiques macroéconomiques (budgétaires ou monétaires) visant à lutter contre le chômage conjoncturel par une croissance soutenue de l’emploi, et les politiques actives de l’emploi axées sur l’adaptation de la demande de travail aux besoins de l’économie. Cette dernière composante inclut des mesures ciblées sur les personnes rencontrant des difficultés d’insertion dans la vie active et, de plus en plus, des aspects de la réglementation du marché du travail (salaire minimum, règles de licenciement, temps de travail, préretraite).

L’Emploi dans le Secteur Informel

Le secteur informel contribue de façon significative à l’économie nationale en termes de production, de création d’emplois et de distribution de revenu. La présence du secteur informel reste durablement prégnante et liée à de profonds facteurs structurels qui font obstacle à sa transition progressive vers l‘économie formelle. Les études ont montré que la prépondérance des activités informelles est négativement liée au niveau de revenu par habitant, ce qui a conduit à prôner une croissance favorable aux pauvres.

Education-Formation et Marché du Travail

La persistance d’un taux élevé de chômage des diplômés de l’enseignement supérieur suscite interrogations des pouvoirs publics et inquiétudes légitimes des apprenants et des parents quant à la qualité et la pertinence système d’éducation et de formation. Ce sont ces préoccupations qui ont conduit à la mise en place de la Charte nationale de l’éducation et de la formation. Pour accélérer les réformes préconisées par la Charte, les pouvoirs publics sont appelés à mettre en place des plans d’urgence dans ces deux domaines, en vue de consolider ce qui a été réalisé et de procéder aux réajustements qui s’imposent. Au terme de deux années de mise en œuvre de ces Plans d’urgence, il est utile d’en présenter un bilan d’étape, bien qu’une évaluation complète de leurs résultats reste à faire.

Protection Sociale au Maroc Enjeux et perspectives

La double fonction économique et sociale de la protection sociale en fait un pilier du développement social et un facteur de croissance économique. C’est ce qui justifie l’intérêt que le Gouvernement n’a cessé d’accorder, durant les trois dernières décennies, à ce secteur et qui s’est traduit par maintes actions de redressement qui, à défaut d’une stratégie intégrée, n’ont malheureusement pas débouché sur la mise à niveau escomptée et le développement souhaité du système actuel de protection sociale. Le résultat s’en ressent tant au niveau de l’étroitesse de l’étendue de la couverture sociale qui se répercute négativement sur le financement du système, qu’au niveau des prestations qui demeurent en deçà des attentes des populations concernées.

Analyse globale de la situation socio-économique du Maroc présentée par le CMC Logo10

_________________
WWW.MESPOEMES.NET/YOUSSEF
Admin
Admin
Admin
Admin

Messages : 1776
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 55
Localisation : TAZA / MAROC

http://enqueteurs06-99.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum