Connexion

Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
CE QUE JE PROPOSE

Jeu 19 Nov - 21:07 par Admin

POUR LE RÈGLEMENT DU FORUM , JE SUIS DANS L'IMPOSSIBILITÉ DE VOUS OFFRIR UN RÈGLEMENT A SUIVRE TANS QUE C'EST VOTRE FORUM , ALORS LE RESPECT DE L'AUTRE EST LE PRINCIPE , ET JE SUIS SUR QU'ENTRE COLLÈGUES LA CONVIVIALITÉ EST DE MISE .

Commentaires: 0

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Sam 30 Juil - 0:37

Ramassage des ordures Veolia Propreté hors jeu

Répondre au sujet

Aller en bas

default Ramassage des ordures Veolia Propreté hors jeu

Message par Admin le Lun 9 Juil - 21:08



Pendant plusieurs jours, Rabat a croulé sous ses déchets. Des montagnes d’ordures se dressaient sur les trottoirs, aussi bien en plein centre-ville (Place Bab Al had) que dans les rues des quartiers, notamment ceux de l’Océan, Al Akkari et dans l’ancienne médina.


Le spectacle des ordures qui s’entassent dans les artères est indigne de l’image de la capitale, récemment inscrite au patrimoine de l’Unesco.

«La situation à Rabat est devenue catastrophique.» «C’est honteux pour la Capitale du Royaume…» Autant de commentaires faits par les R’batis sur l’état de propreté de leur ville. Question incessante : Que fait la commune ? Et à quoi a servi la délégation du ramassage des ordures à des sociétés étrangères ? La référence est faite ici à Veolia Propreté, du côté de laquelle c’est le silence radio à l’heure où nous mettions sous presse. Ce gestionnaire ne s’est pas encore prononcé sur la dégradation de ce service vital pour la ville, aussi bien au niveau esthétique que sanitaire. Selon un responsable de la filiale Veolia Environnement, «le groupe s’exprimera sur ce cas d’espèce via un communiqué au cours de cette semaine».

La colère des citoyens s’est également manifestée à travers les réseaux sociaux. Une vidéo illustrant les montagnes de déchets jonchant les trottoirs du quartier Al Akkari, plus précisément à côté de l’hôpital Moulay Youssef, était postée récemment sur You Tube. Ce n’était pas seulement pour le fun, mais c’était un signal SOS pour alerter les responsables de la commune de Rabat sur l’état dans lequel se trouvent les rues et les artères de la Capitale, désormais inscrite comme étant patrimoine mondial de l’UNESCO et censée être une ville verte.

Vendredi dernier, une initiative «boundif», a été lancée par le conseil communal dans les points noirs où s’amassent les montagnes d’ordures, notamment Océan, Diour Jamaâ, Bab el Had, Qbibat et Hassan, qui regroupent la plus grande concentration d’habitants et qui se sont transformés, durant quelques jours, en de véritables décharges à ciel ouvert. En effet, le conseil a envoyé des camions et des travailleurs pour ramasser les déchets. Une nette amélioration de la salubrité des rues et des artères a été constatée le matin de samedi dernier. Situation oblige ! En tout cas, l’initiative du conseil communal a sauvé temporairement la ville, mais pas encore définitivement.

Les citoyens sont toujours dans l’attente d’une solution, en espérant que cette fois-ci ce sera la bonne pour Rabat, et notamment pour les contribuables, qui s’acquittent de leur devoir en versant à la caisse de la commune «la taxe des services communaux» (ex-taxe d’édilité, censée servir notamment à financer le ramassage de leurs déchets. Aujourd’hui, le citoyen se sent lésé. Il paie son impôt, mais il ne sait plus quoi faire de ses déchets ménagers. Option : les jeter dans les rues, ce qui constitue une atteinte à l’environnement et une violation des espaces publics.

Pour autant, le problème de la gestion déléguée des services de la propreté de la capitale ne date pas d’hier. Cette question a toujours été soulevée dans les réunions du conseil municipal, au cours desquelles les élus ne manquaient aucune occasion pour afficher clairement leur mécontentement concernant les prestations des gestionnaires délégués. Ils ont toujours pointé du doigt la défaillance de ces derniers en matière de collecte des déchets dans le temps et dans l’espace, dénotant ainsi, un réel dysfonctionnement de gestion. Motifs évoqués : le chevauchement des attributions entre la wilaya et le conseil communal ainsi que les insuffisances des cahiers des charges afférents à la gestion. Sur ce volet, Abdelmounaim Madani, adjoint au maire de Rabat, a affirmé dans une déclaration à la presse que «le secteur de la propreté n’a pas atteint le niveau escompté depuis le début de la gestion déléguée en 2008». Cela revient, en particulier, à la médiocrité des cahiers des charges qui, selon lui, «ne répondent pas aux normes de la qualité contractuelle et n’ont pas fait l’objet, en amont, d’une étude approfondie de la réalité urbaine de la ville de Rabat, de ses besoins et de sa bonne gestion», et nécessitent de ce fait une révision, toujours selon Madani.

Les défaillances de ce service sont en partie dues à la mauvaise gestion de l’autorité délégante, qui s’est montrée indolente quant à l’application des pénalités au gestionnaire du service. Dans cet ordre d’idées, Abdelmounaim Madani a relevé que «les atermoiements dans le paiement des amendes par les sociétés de gestion de la propreté de Rabat ont contribué à la baisse de la qualité des services de nettoyage de la ville». À noter que le montant des amendes est estimé à environ 15 MDH pour 2011, et ce, malgré les nombreuses correspondances du conseil.

Concernant le sort des sociétés de gestion déléguée, M. Madani a indiqué que «le contrat liant le conseil à la société “Veolia” qui gère la propreté dans les arrondissements de Hassan et Yacoub El Mansour sera résilié avant la fin de l’année en cours». Les responsables mettent en avant que cette société ne maîtrise pas les moyens de travail, notamment humains, ce qui nécessite le lancement d’un nouvel appel d’offres dans les prochains jours se basant sur une étude réalisée récemment et dont les résultats seront remis lors de la session ordinaire du conseil de la ville, qui se tiendra au cours de ce mois. À cet égard, l’adjoint au maire a signalé que la résiliation du contrat sera négociée avec la société pour éviter des pertes au conseil et des poursuites judiciaires à l’encontre de «Veolia» qui sera contrainte de réadapter sa gestion pendant la période qui précède la résiliation.

De son côté, Fathallah Oualalou, maire de Rabat, a indiqué à maintes reprises que la révision des contrats avec les gestionnaires est désormais indispensable pour pallier ce dysfonctionnement. Idem pour les cahiers des charges. Sur ce point, le maire avait annoncé que le conseil était en train de préparer un nouveau cahier des charges pour ce secteur vital. Aussi, voit-il dans l’adoption d’un autre mode de gestion une nécessité, comme c’était le cas pour le transport (les bus). En somme, le cadre juridique et réglementaire ainsi que les contrats de gestion sont dans bien des cas responsables des litiges opposant l’autorité délégante et le délégataire. Chose qui se reflète sur la qualité des prestations fournies.

Gestion déléguée : mode d’emploi

La gestion déléguée du service de nettoiement et de propreté a été généralisée à Rabat depuis 2002. Objectif : améliorer la qualité de ce service urbain. Aujourd’hui, deux gestionnaires partagent le service du nettoiement à savoir : Tecmed et Veolia. Une troisième société «Sita» est chargée de la collecte des déchets verts et des gravats. Quant au rôle de la municipalité de Rabat, il s’articule autour du suivi de la qualité des services fournis par les sociétés délégataires. Quant au contrôle, il incombe à un service communal relevant de la division technique. En ce qui concerne l’évaluation de la qualité des prestations fournies, elle s’effectue à l’échelle de la ville et donne lieu à un système de notations mensuelles établi par territoire et pour chaque société. Et en cas de dysfonctionnement, des pénalités sont appliquées.

Repères
- État de propreté scandaleux de la capitale.
- La gestion déléguée montre ses limites.
- L’autorité délégante est également responsable.


Soumaya Bencherki
Publié le : 9 Juillet 2012

_________________
WWW.MESPOEMES.NET/YOUSSEF
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 1776
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 54
Localisation : TAZA / MAROC

http://enqueteurs06-99.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum