Connexion

Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
CE QUE JE PROPOSE

Jeu 19 Nov - 21:07 par Admin

POUR LE RÈGLEMENT DU FORUM , JE SUIS DANS L'IMPOSSIBILITÉ DE VOUS OFFRIR UN RÈGLEMENT A SUIVRE TANS QUE C'EST VOTRE FORUM , ALORS LE RESPECT DE L'AUTRE EST LE PRINCIPE , ET JE SUIS SUR QU'ENTRE COLLÈGUES LA CONVIVIALITÉ EST DE MISE .

Commentaires: 0

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Sam 30 Juil - 0:37

Assainissement liquide Vers une dépollution totale de la côte du Grand Casablanca

Répondre au sujet

Aller en bas

default Assainissement liquide Vers une dépollution totale de la côte du Grand Casablanca

Message par Admin le Mer 18 Avr - 11:27


Après la dépollution de la côte Ouest de Casablanca via la station de prétraitement d'El Hank, la Lydec s'est attaqué depuis 2011 à la côte Est qui s'étale du Port de Casablanca à Mohammedia, zone la plus industrialisée de la région. Plus de 1,7 milliard de dirhams ont été injectés dans le projet, qui devrait permettre d'assainir entièrement la côte de la capitale économique du Royaume en 2014.


Pause de conduite sur un chantier de la Lydec pour le projet de dépollution de la côte Est de Casablanca./DR

Plus de 250.000 m3 d'eaux usées domestiques et industrielles sont rejetés chaque jour en mer sans traitement préalable, malgré la dépollution de la côte Ouest du Grand Casablanca via la station de prétraitement d'El Hank, qui pare à 45% de la pollution côtière due essentiellement aux rejets domestiques.
Pour faire face aux 55% de la pollution restante, la Lydec a lancé en 2011, le système anti-pollution de la côte Est du Grand Casablanca, longue de 24 km et s'étalant du Port de Casablanca à Mohammedia: la partie la plus industrialisée de la région.
Au cours d'une visite in situ organisée pour la presse, mardi, à Aïn Sebaâ, Hamid El Misbahi, directeur des grands projets de la Lydec, a expliqué:

“Le projet anti-pollution du littoral Est de Casablanca vise à intercepter les rejets directs, déjà identifiés, d'eaux usées entre le Port de Casablanca et Mohammedia, à les prétraiter et les écouler à travers un émissaire marin long de 2 km et enfoui à 20 m de profondeur au-dessous du niveau de la mer.”
Hamid El Misbahi, directeur des grands projets de la Lydec

Soulager quelque 2,5 millions d'habitants
La station de prétraitement de Sidi Bernoussi sera complétée par un émissaire marin qui en débouchera et qui permettra d'assainir surtout des rejets d'eaux usées industrielles pour soulager quelque 2,5 millions d'habitants.
La station de prétraitement aura une capacité de 11 m3/seconde, un débit largement supérieur à celui mesuré au niveau des points de rejets existants: le rejet des Phosphates a un débit de 2,2 m3/s, celui de Gergovie est de 1 m3/s, celui d'Aïn Sebaâ fait 0,2 m3/s..., selon les mesures effectuées par la Lydec.
À ce jour, quelque 990 m de galerie ont déjà été creusés avec une technologie nouvelle au Maroc, et qui se fait par le biais d'un micro-tunnel permettant un creusement “sans faire des tranchées ouvertes”: un travail qui perturberait la circulation et la quiétude des riverains.
À terme, le projet anti-pollution de la côte Est de Casablanca devrait “protéger la population et le littoral Est de la pollution liquide due aux rejets des eaux usées brutes, notamment celles issues des industries”. Elle permettra également de “disposer de plages propres et de restaurer le potentiel touristique de la zone”.
Avec les industriels
Mais comment la Lydec, qui n'a pas autorité à imposer des normes, composera-t-elle avec les industriels de la côte Est? Hamid El Misbahi assure que “500 conventions ont été signées avec les industriels de la zone”, tout en reconnaissant que ce n'est pas suffisant.

“On travaille depuis quatre ans pour que les industriels se conforment à notre cahier des charges... On a besoin de leur coopération. On n'a pas autorité à leur imposer des normes. C'est pourquoi on sollicite l'appui des autorités.”
Hamid Mesbahi, directeur des grands projets de la Lydec.

La mise en place d'un législation qui établirait des normes de rejets aiderait notamment à une meilleure protection de l'environnement côtier.
Le programme national d'assainissement et de dépollution industrielle mis en place par le gouvernement devrait servir de plateforme pour que les industriels adhèrent à la lutte contre la pollution en général et, à travers le projet de dépollution de la côte Est de Casablanca, que le littoral de la capitale économique du Royaume soit entièrement assaini d'ici 2014.

Kisito Ndour
Dernière mise à jour : 17/04/2012 à 13:23

_________________
WWW.MESPOEMES.NET/YOUSSEF
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 1776
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 54
Localisation : TAZA / MAROC

http://enqueteurs06-99.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum