Connexion

Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
CE QUE JE PROPOSE

Jeu 19 Nov - 21:07 par Admin

POUR LE RÈGLEMENT DU FORUM , JE SUIS DANS L'IMPOSSIBILITÉ DE VOUS OFFRIR UN RÈGLEMENT A SUIVRE TANS QUE C'EST VOTRE FORUM , ALORS LE RESPECT DE L'AUTRE EST LE PRINCIPE , ET JE SUIS SUR QU'ENTRE COLLÈGUES LA CONVIVIALITÉ EST DE MISE .

Commentaires: 0

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Sam 30 Juil - 0:37

«Nous sommes déjà au travail» Entretien avec Fouad Douiri, ministre de l’Energie

Aller en bas

default «Nous sommes déjà au travail» Entretien avec Fouad Douiri, ministre de l’Energie

Message par Admin le Mar 10 Jan - 21:59


-La cohésion du gouvernement n’est pas menacée
-D’abord mobiliser et rendre accessibles les ressources


«Nous sommes déjà au travail» Entretien avec Fouad Douiri, ministre de l’Energie  P11_8510
Fouad Douiri, ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement

- L’Economiste: Une semaine après la mise en place de la nouvelle équipe gouvernementale, quelles sont les prémices de son programme?
-Fouad Douiri: Nous nous sommes mis au travail immédiatement après que Sa Majesté ait procédé à la nomination du gouvernement, le 3 janvier. Puisque dès le lendemain, la plupart des ministres rentrants ont procédé aux passations de service avec leurs prédécesseurs. Et le jeudi suivant, nous avons tenu le premier conseil du gouvernement dont, parmi les points à l’ordre du jour, la déclaration gouvernementale, qui va être présentée au Parlement pour adoption. Aujourd’hui encore, les différents départements ministériels travaillent sur le contenu de cette déclaration, sous la coordination du chef du gouvernement.

- Ne redoutez-vous pas que la cohésion gouvernementale pâtisse de la différence idéologique des partis qui composent l’équipe?
- Pas du tout! Parce qu’il y a des raisons objectives de penser le contraire. D’abord la nouvelle équipe est composée de quatre partis politiques, c’est beaucoup moins que dans le précédent gouvernement. Aussi ne faut-il pas perdre de vue qu’il y a déjà un document très important, en l’occurrence la charte de la majorité, validée par les responsables des partis composant le gouvernement. Bien entendu, l’ensemble des ministres vont faire corps, à 100%, avec la déclaration de politique générale du gouvernement. De ce fait, tous les ministres auront à l’appliquer en tant que programme de travail. Ceci, d’autant plus que pour réussir, nous devons restés solidaires sous l’impulsion du chef du gouvernement.

- Vous pilotez un secteur à forts enjeux où les attentes sont énormes, notamment sur la question de la compensation, du plan solaire ou encore de la stratégie gazière. Quelles seront vos priorités?
- Ce sont toutes des questions prioritaires. Mais la première des priorités, c’est de mobiliser les ressources pour qu’elles soient accessibles à des coûts abordables. Car on ne peut pas concevoir un développement humain ou économique sans disponibilité de ressources et la garantie à long terme de celles-ci, tout en sauvegardant l’environnement. Ce qui est passionnant dans ce secteur, c’est qu’on travail constamment sur des problématiques stratégiques de très long terme. Le fait de réfléchir par exemple sur la stratégie énergétique et de l’eau ou de l’environnement vous projette forcément sur des échéances très longues. C’est le cas de la stratégie énergétique pratiquement bouclée d’ici 2030, grâce aux prospectives d’équipes compétentes du ministère. En même temps, nous aurons à affronter des problématiques de court terme, à prendre des décisions opérationnelles, pour faire face, par exemple, au prix de l’énergie qui subit des fluctuations. D’un autre côté, il y a les problématiques liées à l’accès à l’eau, les problèmes météorologiques.

- Vous concernant, votre expérience politique semble démarrer sur des chapeaux de roues. On vous reproche de ne vous être pas inscrit sur les listes électorales…
- Cette information parue dans la presse est erronée, évidemment. De toute évidence, l’enjeu aujourd’hui ne porte pas sur ces questions là, mais va dans le sens de l’intérêt national pour répondre aux attentes des citoyens. Ces derniers, eux, veulent du concret. C’est pour cela que je suis mobilisé. Je ne vous apprends rien, mais la bonne pratique d’un journaliste pour informer juste serait d’échanger avec la source concernée, recouper et vérifier. D’autant plus qu’en ce qui me concerne, j’ai toujours été disponible pour les médias et les journalistes pour leur fournir l’information la plus précise et la plus complète possible. Concernant mon inscription sur les listes électorales, il ne fait aucun doute. Je suis régulièrement inscrit, sous le numéro 24.274 à la préfecture de Casablanca Anfa. Et bien entendu, comme tout bon citoyen, j’ai pris part au scrutin, au bureau de vote numéro 335, installé au sein du groupe scolaire Aïn Diab de la rue L’Océan Pacifique… Toutes ces données sont vérifiables sur le site Internet du ministère de l’Intérieur.

Propos recueillis par Bachir THIAM
«Nous sommes déjà au travail» Entretien avec Fouad Douiri, ministre de l’Energie  Eco174Édition N° 3696 du 2012/01/10

_________________
WWW.MESPOEMES.NET/YOUSSEF
Admin
Admin
Admin
Admin

Messages : 1776
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 55
Localisation : TAZA / MAROC

http://enqueteurs06-99.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum