Connexion

Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
CE QUE JE PROPOSE

Jeu 19 Nov - 21:07 par Admin

POUR LE RÈGLEMENT DU FORUM , JE SUIS DANS L'IMPOSSIBILITÉ DE VOUS OFFRIR UN RÈGLEMENT A SUIVRE TANS QUE C'EST VOTRE FORUM , ALORS LE RESPECT DE L'AUTRE EST LE PRINCIPE , ET JE SUIS SUR QU'ENTRE COLLÈGUES LA CONVIVIALITÉ EST DE MISE .

Commentaires: 0

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Sam 30 Juil - 0:37

Comment le classement a été réalisé : 68 indicateurs quantitatifs

Répondre au sujet

Aller en bas

default Comment le classement a été réalisé : 68 indicateurs quantitatifs

Message par Admin le Mer 24 Aoû - 17:17

Les 51 villes les plus peuplées du Maroc évaluées en termes d’attractivité pour les citoyens et les entreprises. Un classement opéré sur la base de la qualité de vie et de la compétitivité économique ; 2 thèmes majeurs déclinés en 11 sous-thèmes et 68 indicateurs quantitatifs.


Le Baromètre d’Attractivité 2011 est un classement des villes marocaines en termes d’attractivité pour les citoyens et les entreprises. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la dynamique de la régionalisation avancée et de l’intérêt national grandissant pour les problématiques de développement territorial.
Cette enquête porte sur les 51 villes marocaines comptant plus de 50.000 habitants.

Pour ne pas comparer Fnideq à Casablanca et aboutir à un classement le plus juste possible, ces 51 villes ont été segmentées en trois strates : grandes villes de plus de 300.000 habitants ; villes moyennes de plus de 100.000 habitants et petites villes de plus de 50.000 habitants.
Pour information, il y a 10 grandes villes (Casablanca, Rabat, Fès, Marrakech, Agadir, Tanger, Meknès, Oujda, Kénitra et Tétouan), 13 villes moyennes (Safi, Béni Mellal, Mohammédia, Larache, Khouribga, Laayoune, El Jadida, Taza, Nador, Settat, Berrechid, Khemisset et Guelmim) et 28 petites villes (Taourirt, Oued Zem, Fqih Ben Salah, Errachidia, Sidi Slimane, Tifelt, Berkane, Dakhla, Khenifra, Kelaa Sraghna, Ouled Taïma, Sidi Kacem, Essaouira, Taroudant, Ben Guerir, Tan Tan, Sefrou, Ouarzazate, Guercif, Fnideq, Youssoufia, Ouezzane, Tiznit, Boujdour, Al Hoceima, Benslimane, Azrou et Mdiq).

Par ailleurs, il est à noter que ces 51 villes couvrent les 16 régions du Royaume et 24 provinces et préfectures.
La méthodologie utilisée pour réaliser le Baromètre d’Attractivité 2011 consiste à comparer les 51 villes retenues sur la base de 2 thèmes majeurs, à savoir la qualité de vie et la compétitivité, déclinés en 11 sous-thèmes :

6 sous-thèmes pour la qualité de vie : santé, éducation, culture, climat et environnement, logements et services de base et développement social

5 sous-thèmes pour la compétitivité : poids économique, infrastructures et accessibilité, ressources humaines, Présence administrative et Attractivité foncière.

Chaque sous-thème est mesuré à travers un ensemble d’indicateurs de performance. Au total, le Baromètre d’Attractivité 2011 a été construit sur la base de 68 indicateurs quantitatifs. Ces derniers ont été choisis pour leur représentativité afin de permettre une comparaison objective.
La majorité des indicateurs a été recueillie auprès de sources institutionnelles. A défaut -notamment les données relatives à l’environnement-, des sources reconnues ont été privilégiées. Critère par critère, la même année et la même base géographique ont systématiquement été retenues.
Il est également important de mentionner qu’afin de pallier l’ancienneté et/ou l’absence de certaines données à l’échelle de la ville, certains indicateurs ont été retraités. Il s’agit notamment des indicateurs démographiques datant du dernier recensement général de la population (2004), qui ont été extrapolés sur la base de l’historique (1994-2004). D’autres indicateurs, tel que le taux de réussite au baccalauréat, non disponibles au niveau communal, ont été calculés sur la base des données provinciales.
Pour chaque indicateur, la note de 20 a été attribuée à la ville qui termine en tête ; 19,6 à la deuxième, 19,2 à la troisième. Et ainsi de suite jusqu'à la 51e, créditée de 0.

Il est à noter que chacun des indicateurs, des sous-thèmes et des thèmes a été affecté d'un coefficient multiplicateur, en fonction de son importance. La pondération des indicateurs prend également en considération la pertinence des données. En effet, un indicateur récent de source officielle bénéficie d’une pondération supérieure à un indicateur plus ancien ou «retraité» car non disponible à la date ou à l’échelle souhaitée.

La consolidation des résultats s’est faite de bas en haut. L’addition des notes obtenues par critère a permis de déterminer un classement par sous-thème, puis par thème. Au final, le classement général résulte de l’addition des 2 thèmes majeurs, sachant qu'un coefficient deux fois plus important a été accordé à la compétitivité, déterminante dans le choix de mobilité professionnelle et personnelle.

Il est également important de noter que ce classement ne reflète en aucun cas l’importance de l’écart de performance qui peut exister entre une ville et une autre.



2011-08-24

_________________
WWW.MESPOEMES.NET/YOUSSEF
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 1776
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 54
Localisation : TAZA / MAROC

http://enqueteurs06-99.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum