Connexion

Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
CE QUE JE PROPOSE

Jeu 19 Nov - 14:07 par Admin

POUR LE RÈGLEMENT DU FORUM , JE SUIS DANS L'IMPOSSIBILITÉ DE VOUS OFFRIR UN RÈGLEMENT A SUIVRE TANS QUE C'EST VOTRE FORUM , ALORS LE RESPECT DE L'AUTRE EST LE PRINCIPE , ET JE SUIS SUR QU'ENTRE COLLÈGUES LA CONVIVIALITÉ EST DE MISE .

Commentaires: 0

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Ven 29 Juil - 17:37

Les armateurs augmentent le prix de la sardine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Les armateurs augmentent le prix de la sardine

Message par Admin le Mer 2 Mai - 13:52



-La hausse concerne le petit pélagique destiné à l’industrie
-Elle sera effective le 15 mai



L’ACCORD entre le département de la Pêche et l’Unicop (Union nationale des industries de la conserve de poisson) n’a pas fini de faire jaser. Pour la première fois, la convention accorde aux industriels de la conserve et de la congélation l’accès direct à la ressource. En clair, ces derniers pourront s’approvisionner en petits pélagiques auprès des navires étrangers à raison de 100.000 tonnes. Ce qui n’est pas du goût des armateurs, qui estiment que les industriels ne doivent pas avoir accès directement à la ressource.
«Nous savons que le prix de la sardine congelée en haute mer et vendue aux conserveurs ne peut être inférieur à 6 DH/kg. Et vu que les industriels ont accepté de s’approvisionner à ce prix, nous estimons qu’il est temps que nous procédons à un réajustement des prix des produits frais», explique Kamal Sabri, président de la Chambre maritime nord atlantique. Rappelons que la sardine est vendue par les professionnels de la pêche côtière entre 2 et 2,80 DH/kg selon les régions. Aujourd’hui, les pêcheurs réclament une augmentation minimale de 0,50 DH par kilo. C’est la première fois que le prix connaîtra une aussi forte hausse. En effet, au cours des années précédentes cette augmentation variait toujours entre 0,10 et 0,20 DH. La dernière remontant à 2007.Ainsi, le prix de la sardine vendue aux industries de la pêche variera entre 2,50 DH au port de Dakhla à 4,50 DH à Safi. Une hausse décidée par la Confédération nationale de la pêche côtière (CNPC) et les chambres maritimes. Les nouveaux tarifs entreront en vigueur dès le 15 mai. Les pêcheurs ont déjà saisi la tutelle, les industriels de la conserve et de la pêche ainsi que l’Office national des pêches.
La hausse sera automatiquement répercutée sur le prix final aux consommateurs. Selon des professionnels, une part importante de la production de la conserve et de la congélation est destinée à l’export. Ce qui ne manquera pas de rendre le produit Maroc moins compétitif. Petit bémol tout de même de la part du président de la Chambre maritime de Casablanca. «En ce moment, il y a une forte demande mondiale pour la sardine car, à cause de la baisse de la ressource, les prises ont nettement reculé, notamment au Chili, le Pérou, la Mauritanie…» A rappeler aussi que le Maroc n’est pas épargné. En raison de la sécheresse, la biomasse estimée dans le stock C est passée de 6,8 millions de tonnes à 1,8 million. Pourquoi les pêcheurs ont-ils donc décidé de manière unilatérale d’imposer une hausse des prix aussi importante ? Plusieurs raisons sont avancées. «Les navires sont obligés de parcourir des trajets de plus en plus importants pour aller chercher la ressource», explique Kamal Sabri, également président de la Commission nationale du petit pélagique. Ce qui génère naturellement une plus grande consommation de gasoil. Une dépense alourdie par l’utilisation du gasoil 50 ppm. «Depuis février 2012, ce type de carburant est plus léger que l’ancien gasoil. Par conséquent, il est consommé en plus grande quantité. En effet, la consommation de carburant par les navires a augmenté de 30%», ajoute-t-on auprès de la corporation. Autre motif invoqué par les pêcheurs, l’augmentation du prix du matériel de pêche, notamment les filets et autres cordages. Fabriqués à base de dérivés de pétrole, ces matériaux ont enregistré une hausse d’environ 25% depuis 2011.

Dissensions
LA Confédération nationale de la pêche côtière (CNPC) a organisé le 1er avril à Dakhla une assemblée générale élective pour le renouvellement de ses bureaux. Plusieurs armateurs étaient candidats à la présidence, mais c’est Mohamed Aberkane qui a été reconduit pour un deuxième mandat. Un groupe représentant plusieurs associations a décidé de se retirer pour créer une nouvelle entité, baptisée la Confédération marocaine de la pêche côtière. Une structure présidée par Abderrahmane Bousri et qui a ouvert une procédure judiciaire pour invalider l’AGE organisée par la CNPC.


Hassan EL ARIF
Édition N° 3774 du 2012/05/02

_________________
WWW.MESPOEMES.NET/YOUSSEF
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 1776
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 53
Localisation : TAZA / MAROC

http://enqueteurs06-99.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum