Connexion

Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
CE QUE JE PROPOSE

Jeu 19 Nov - 21:07 par Admin

POUR LE RÈGLEMENT DU FORUM , JE SUIS DANS L'IMPOSSIBILITÉ DE VOUS OFFRIR UN RÈGLEMENT A SUIVRE TANS QUE C'EST VOTRE FORUM , ALORS LE RESPECT DE L'AUTRE EST LE PRINCIPE , ET JE SUIS SUR QU'ENTRE COLLÈGUES LA CONVIVIALITÉ EST DE MISE .

Commentaires: 0

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Sam 30 Juil - 0:37

La Loi de Finances 2012 se dessine enfin !

Aller en bas

default La Loi de Finances 2012 se dessine enfin !

Message par Admin le Jeu 8 Sep - 21:55

Le ministre de l'Economie et des Finances, Salaheddine Mezouar, a présenté ce jeudi dans une lettre de Cadrage de la Loi de Finances 2012, les grandes orientations du futur budget de l'Etat. Le Maroc sera officiellement plongé dans l'austérité et une loi prévoit de taxer les grands revenus. Détails...


La Loi de Finances 2012 se dessine enfin !  29823210
Le ministre de l'économie et des finances, M. Salaheddine Mezouar.


Le brouillard se dissipe peu à peu dans la Loi de Finances pressentie pour l’année 2012. Le ministre de l’Economie et des Finances, Salaheddine Mezouar, a laissé entrevoir, dans une note de “cadrage”, l'esprit des principales directives léguées au prochain gouvernement -qui pourra toutefois procéder à des modifications par voie d'une loi de Finances rectificative-.

En résumé, c’est bien dans l’austérité que sera plongé le pays. Le ministre explique en effet qu’il sera procédé à une réduction substantielle des dépenses du personnel - après y avoir déboursé 13.2 milliards DH de plus que les prévisions initiales de cette année-, ainsi que les dépenses de matériel, les charges de déplacements, d’hôtels, de communication, les dépenses d’approvisionnement et d’immeubles locatifs, l’organisation des conférences, les dépenses d’investissement du Budget Général ainsi que celles liées aux Comptes spéciaux du Trésor. Et cerise sur le gâteau: une réduction de 3% du coût de compensation, qui, prévoit-on, devrait normalement se facturer fin 2011 à 45 milliards DH.

Vers une taxation des riches
Les mesures préconisées par Salaheddine Mezouar pour renflouer les caisses de l’Etat ne seront concrètement connues qu’à partir du 15 octobre prochain. Mais selon la note de cadrage, le gouvernement envisage de grignoter sur les avoirs des Marocains les plus fortunés pour soutenir certains projets sociaux. La note fait état de la création d’un fonds de solidarité, soutenu par cette nouvelle taxe appliquée sur les aspects extérieurs de richesse. Elle servirait notamment à financer des projets comme le régime d’assistance médicale ou l’opération “un million de cartables” au profit d’élèves issus de familles nécessiteuses.

95 milliards
Le ministre a souligné, à cet égard, les efforts "exceptionnels" déployés par le Gouvernement notamment en ce qui concerne les augmentations résultant du dialogue social et leur impact sur la masse salariale - qui dépassera les 95 milliards de dirhams en 2012 - et les charges de compensation qui seraient de l'ordre de 40 milliards de dirhams pour l'année prochaine.


La vision globale pour 2012 serait d'atteindre un taux de croissance oscillant entre 4.7% et 5.2% (5 à 5.5% pour le secteur non agricole), de limiter le déficit budgétaire à 4%, l’inflation à 2%, d’atténuer le déficit de la balance des paiements et de la balance commerciale. Pour cela, le renforcement des investissements stratégiques et rentables à court terme sont favorisés, en vue de diversifier l’offre exportable et renforcer la coopération Sud-Sud.

Rudesse de l'économie internationale
Ce plan d'austérité s'impose avec force et vigueur, vu la baisse de la demande des principaux partenaires commerciaux du Maroc, en écrasante majorité européenne, qui connaissent aussi des tumultes dans leur gestion budgétaire. Notons également que l'envolée des prix des matières premières sur le marché international alourdit les dépenses de la caisse de compensation, suite au choix des pouvoirs publics de ne pas répercuter la hausse des prix internationaux sur le plan interne.

Sans prendre en considération la charge des compensations, les dépenses ordinaires notent une baisse de 3.9% à fin juin, mais c'est en en tenant compte que les dépenses ordinaires grimpent de 10.5%.


L'explosion des dépenses liées à la charge de compensation a eu en revanche un impact sur les autres budgets, notamment celui destiné à l'investissement. En fait, les dépenses d'investissement ont atteint 21.8 milliards DH à fin juin 2011, contre 25.5 milliards au titre du premier semestre de l'année 2010, soit une baisse de 14.7% et un taux de réalisation de 45.3%.

Ces dépenses tiennent compte d'un virement aux comptes spéciaux du Trésor d'un montant de 7.2 milliards DH. Le solde de l'ensemble des comptes spéciaux du Trésor s'élève à 6 milliards DH après 4.1 milliards DH un an auparavant.

C'est dans ce climat morose qu'intervient la Confédération Générale des Entreprises Marocaines pour rappeler qu'il ne faut pas toucher à la compétitivité des entreprises. Mais dans ce contexte, ses revendications semblent être plus des revendications de principe qu'une véritable exigence.

Hayin Fadi
La Loi de Finances 2012 se dessine enfin !  Logo22 Dernière mise à jour : 08/09/2011 à 08:59

_________________
WWW.MESPOEMES.NET/YOUSSEF
Admin
Admin
Admin
Admin

Messages : 1776
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 55
Localisation : TAZA / MAROC

https://enqueteurs06-99.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum