Connexion

Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
CE QUE JE PROPOSE

Jeu 19 Nov - 21:07 par Admin

POUR LE RÈGLEMENT DU FORUM , JE SUIS DANS L'IMPOSSIBILITÉ DE VOUS OFFRIR UN RÈGLEMENT A SUIVRE TANS QUE C'EST VOTRE FORUM , ALORS LE RESPECT DE L'AUTRE EST LE PRINCIPE , ET JE SUIS SUR QU'ENTRE COLLÈGUES LA CONVIVIALITÉ EST DE MISE .

Commentaires: 0

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Sam 30 Juil - 0:37

Budget: La dimension sociale accentuée

Aller en bas

default Budget: La dimension sociale accentuée

Message par Admin le Jeu 15 Mar - 10:40



-Il sera présenté demain au Parlement
-Progression des recettes fiscales
-Transferts des MRE: Hausse de 7% pour les deux premiers mois


Budget: La dimension sociale accentuée  P2_15910
Abdelilah Benkirane fera demain le déplacement au Parlement pour soutenir son équipe lors de la présentation du projet de budget devant les deux Chambres

Le projet de budget pour 2012 sera présenté demain devant le Parlement, dans le cadre de la session extraordinaire convoquée par le chef de gouvernement. Le ministre de l’Economie et des Finances fera son discours devant les deux Chambres, réunies en congrès, conformément à la nouvelle Constitution. Le texte sera par la suite transféré à la commission des Finances de la Chambre des représentants pour démarrer son examen. D’emblée, ce qui frappe est la dimension sociale du projet de budget. Ainsi, le gouvernement a décidé la création d’un Fonds de solidarité doté de 2 milliards. La généralisation du Ramed, régime d’assistance pour les démunis, devra absorber 2,7 milliards de DH. A cela s’ajoute le doublement du montant du Fonds de développement rural (1 milliard de DH). Il s’agit d’introduire une nouvelle méthodologie d’insertion de cette population via la construction des infrastructures. L’INDH devra canaliser 2,5 milliards de DH pour la prise en charge de la nouvelle dimension du développement territorial. Sur la table également, 1 milliard de DH pour stimuler l’emploi dans le secteur privé. Des mesures fiscales sont destinées à renforcer les mécanismes existants pour le logement à 140.000 DH, en élargissant la population bénéficiaire.
Le budget a également intégré les engagements de l’ancien gouvernement pris dans le cadre du dialogue social. Cela se traduira par une charge de 13,2 milliards de DH. Dans ce total, il faudra compter 8,7 milliards de DH destinés à la revalorisation de 600 DH des salaires des fonctionnaires. A cela s’ajoutent la hausse des pensions qui passent de 600 à 1.000 DH et du quota de la promotion des fonctionnaires. L’enveloppe consacrée à la Caisse de compensation augmentera pour atteindre 46,5 milliards de DH. 32,5 milliards de DH de la compensation des produits de base pour 2012, en plus de 14 milliards de DH pour effacer les arriérés.
Si la masse salariale atteindra 93,5 milliards de DH, le gouvernement compte embaucher 26.204 nouveaux fonctionnaires.
Les finances publiques ne sont pas au mieux de leur forme: aggravation du déficit commercial, déséquilibre de la balance de paiement… Mais l’une des principales mesures concerne le soutien à l’investissement. L’objectif est de stimuler la demande, de relancer les activités économiques et de pallier les difficultés que rencontre le pays. Ainsi, les dépenses d’investissement atteindront 188 milliards de DH contre 167 milliards l’année dernière, soit 21 milliards de DH en plus. Dans ce total, le gouvernement prend en compte les investissements, notamment des établissements publics, des comptes spéciaux et des collectivités locales. Pour financer toutes ces charges, le ministère compte rationaliser les dépenses de fonctionnement, particulièrement les frais de gestion ostentatoires à hauteur de 50%. A la clé également, la normalisation des frais d’achats de voitures, de bâtiments administratifs et des études, selon les normes internationales, qui veut que l’enveloppe dédiée aux études dépende du montant de l’investissement. Aujourd’hui, le montant des études dépasse 1 milliard de DH.
En tout cas, il mise également sur le comportement des recettes fiscales qui progressent globalement de 5%. Ainsi, l’IS et l’IR augmenteront de 4% et la TVA de 6%. Seul bémol, le recul des droits de douane de 3%. Idem pour les transferts des MRE qui ont progressé de 7% au cours des deux premiers mois de cette année et les recettes de tourisme de 3,6%. Les prévisions tablent sur une hausse de 11% pour les frais d’enregistrement.

Déficit budgétaire de 5% cette année
LE ministère des Finances veut maintenir les équilibres macroéconomiques. Selon les hypothèses retenues, le taux de croissance a été revisité pour descendre à 4,2% au lieu de 5%, à cause du recul de la croissance mondiale et le retard des pluies. L’inflation sera comprimée à 2,5%. Pour le prix du pétrole, le ministère table sur 100 dollars le baril. Le FMI l’estime à 98 dollars pour 2012. Aujourd’hui, le même baril est vendu à 120 dollars. En début d’année, les prix augmentent à cause du froid et baissent l’été, soutient un responsable au ministère. Le gouvernement termine l’année avec un déficit budgétaire estimé à 6,1% du PIB contre 3,5% voté. L’objectif est de terminer 2012 avec un déficit limité à 5% et à atteindre au terme de cette législature 3,5%.


Mohamed CHAOUI
Budget: La dimension sociale accentuée  Eco208Édition N° 3740 du 2012/03/14

_________________
WWW.MESPOEMES.NET/YOUSSEF
Admin
Admin
Admin
Admin

Messages : 1776
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 55
Localisation : TAZA / MAROC

https://enqueteurs06-99.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum