Connexion

Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
CE QUE JE PROPOSE

Jeu 19 Nov - 21:07 par Admin

POUR LE RÈGLEMENT DU FORUM , JE SUIS DANS L'IMPOSSIBILITÉ DE VOUS OFFRIR UN RÈGLEMENT A SUIVRE TANS QUE C'EST VOTRE FORUM , ALORS LE RESPECT DE L'AUTRE EST LE PRINCIPE , ET JE SUIS SUR QU'ENTRE COLLÈGUES LA CONVIVIALITÉ EST DE MISE .

Commentaires: 0

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Sam 30 Juil - 0:37

Vague de chaleur Les producteurs rassurent les consommateurs

Aller en bas

default Vague de chaleur Les producteurs rassurent les consommateurs

Message par Admin le Lun 14 Mai - 22:23



Les producteurs de fruits et de légumes s’attendent à une campagne singulière, avec l’alternance des vagues de froid et de chaleur…
Ils restent, toutefois, confiants dans l’issue de la saison.


Vague de chaleur Les producteurs rassurent les consommateurs Imager30
Lorsque la température avoisine les 40 °C, la culture sous serre devient problématique.

La récente vague de chaleur n’a pas fait que des heureux. Les producteurs et exportateurs des fruits et légumes croisent les doigts. «Surtout après la vague de froid qui a duré plus de quatre mois, la canicule persistante n’arrange pas les choses», souligne Zakaria Ahnich de l’Association marocaine des producteurs et exportateurs de fruits et légumes dans la région d’Agadir. Il précise que lorsque la température avoisine les 40 °C, la culture sous serre devient problématique et qu’il faut la bien gérer, car aux abris serre la température atteint les 50 °C.

En effet, «la tomate sous serre craint beaucoup le gel, le froid, et puis lorsque les températures augmentent, cela accélère sa croissance. Du coup, il ne faut pas tarder à la récolter, on laisse la tomate trois jours et ensuite on ramasse, si on tarde, la récolte sera dégradée. La persistance de température élevée et du climat sec, “chergui”, entraîne un allongement anormal du pistil, rendant ainsi une autopollinisation difficile. Mais nous gérons bien cette situation problématique mieux que ceux qui n’utilisent pas les tentes à effet de serre. Et puis nous souhaitons que les températures reviennent à la normale pour assurer une bonne fin de saison».
Même son de cloche, cette fois chez Lahcen Boulguide qui représente les producteurs au niveau national. «Nous gardons espoir, car si cette situation se prolonge trop longtemps, et les fortes chaleurs continuent à sévir, le volume de productions baissera et puis les prix augmenteront.

Les producteurs et exportateurs s’attendent à une saison exceptionnelle d’autant plus que cette vague intervient après un début catastrophique dû à la vague de froid et l’optimisme des récentes pluies qui a donné de l’espoir aux agriculteurs», soutient le président de l’Association des producteurs et exportateurs des fruits et légumes de la région de Souss et vice-président au niveau national. Ce dernier rassure qu’«en revanche, il n’y aura pas de problème au niveau de l’offre sur les marchés nationaux de fruits et légumes. Malgré que plusieurs exploitations manquent d’eau et leurs produits, la tomate par exemple, sont arrivés à maturité avant l’heure à cause des températures élevées».

Et l’aviculture ?

Si l’actuelle vague de chaleur persiste, un autre secteur peut en souffrir : l’aviculture. Les poulaillers supportent mal le froid et la forte chaleur. Mais quand nous avons posé la question aux producteurs, ils ont répondu, sans équivoque, qu’il est préférable d’avoir un poulailler froid afin de le maintenir à sec. En revanche, lorsqu’une vague de chaleur s’abat sur le pays, les producteurs se préparent aux grosses pertes, car le taux de mortalité augmente. C’est pour cette raison, qu’ils se préparent à ce phénomène, qui reste selon leurs propos, saisonnier. Il souligne que si la production baisse, il y aura sûrement une flambée des prix des fruits et légumes. En affirmant que le producteur et le consommateur sont ceux qui subissent les frais des changements climatiques, le premier en raison des coûts de plus en plus élevés de production et le second qui tombe entre les mains des spéculateurs.

Abderrahim Bourkia
Vague de chaleur Les producteurs rassurent les consommateurs Lemat158Publié le : 14 Mai 2012

_________________
WWW.MESPOEMES.NET/YOUSSEF
Admin
Admin
Admin
Admin

Messages : 1776
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 55
Localisation : TAZA / MAROC

https://enqueteurs06-99.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum