Connexion

Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
CE QUE JE PROPOSE

Jeu 19 Nov - 21:07 par Admin

POUR LE RÈGLEMENT DU FORUM , JE SUIS DANS L'IMPOSSIBILITÉ DE VOUS OFFRIR UN RÈGLEMENT A SUIVRE TANS QUE C'EST VOTRE FORUM , ALORS LE RESPECT DE L'AUTRE EST LE PRINCIPE , ET JE SUIS SUR QU'ENTRE COLLÈGUES LA CONVIVIALITÉ EST DE MISE .

Commentaires: 0

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Sam 30 Juil - 0:37

Politique du médicament : Baisse annoncée des prix

Aller en bas

default Politique du médicament : Baisse annoncée des prix

Message par Admin le Dim 13 Mai - 10:12



Politique du médicament : Baisse annoncée des prix  Medica16

On se souvient tous du fameux et non moins contesté rapport de la mission d’information parlementaire sur les prix des médicaments jugés trop chers dans notre pays. Ce rapport, pour mémoire, avait été publié au mois de novembre de l’année 2009. Que peut-on dire aujourd’hui des prix des médicaments ? De la promotion des génériques ? De la politique du médicament ?

Autant de questions qui ne peuvent trouver des solutions que si elles sont débattues dans un cadre légal, transparent, où seront prises en considérations les intérêts de toutes les parties pour asseoir sur des bases saines, solides et cohérentes des solutions objectives et pérennes.

L’accès aux médicaments fait partie intégrante du droit de tout citoyen de jouir du meilleur état de santé physique et mentale susceptible d’être atteint. Dès lors, pourquoi certaines personnes, de surcroit malades, doivent-elles se passer des traitements dont elles ont besoin ? Les raisons de cette anomalie restent comme chacun le sait, les prix trop élevés pour les personnes pauvres, les démunis, celles et ceux qui n’ont pas de couverture médicale.
En réponse à une série de questions orales sur l’accès aux soins et aux médicaments, le Ramed, la santé en milieu rural, les caravanes médicales, des questions auxquelles le ministre de la Santé a apporté des réponses claires, franches, sincères et convaincantes. Ce que les parlementaires des différentes tendances politiques aussi bien ceux de la majorité que ceux de l’opposition ont beaucoup apprécié.
S’agissant des prix des médicaments, le ministre de la Santé Houcine Louardi, a annoncé que des réductions concernant certains médicaments vont intervenir dans les prochains jours. Il s’agit tout particulièrement des médicaments destinés à traiter certaines pathologies chroniques, de longues durées et qui parfois restent hors de portée des petites bourses surtout quand il s’agit des citoyens qui ne sont pas couvert par une assurance maladie de type AMO ou autres.
Dans le même registre le ministre a rappelé que la consommation du médicament au Maroc reste globalement faible. Elle est, selon les dernières estimations, de 400 DH (consommation privée et publique) par habitant et par an.
C’est une très bonne nouvelle qui vient confirmer, si besoin est, l’engagement pris par le ministre de la Santé concernant la révision à la baisse de certains médicaments.
A cet effet, le ministre a rappelé devant les parlementaires que son département s’active en collaboration avec toutes les parties concernées ( industrie pharmaceutique, grossisterie, officines, ANAM, COPS, CNSS) pour trouver le terrain d’entente susceptible de motiver tous les intervenants pour une adhésion citoyenne à ce chantier social qui permettra aux moins nantis d’avoir une meilleure accessibilité aux médicaments essentiels.
La question de l'accessibilité au médicament pour tous les Marocains a depuis fort bien longtemps préoccupé le ministre de la Santé, et plus exactement depuis le temps ou il était à la tête du secteur de la santé du PPS. Il a toujours montré un grand intérêt à ce problème.
Aujourd’hui, alors qu’il est responsable du département de la santé, c’est en toute bonne logique que cette question figure en bonne place dans l'agenda du professeur Houcine Louardi, qui, mieux que quiconque, connaît la place, l'apport des médicaments dans la prise en charge des malades en tant que médecin, anesthésiste réanimateur urgentiste. Le médicament n'a pas de secret pour cet érudit du monde de la médecine.
Procéder à une baisse de certains produits médicamenteux ne représente pas une fin en soi, c’est certes très encourageant, mais c’est un acte qui reste limité dans le temps. Et puis ces mêmes médicaments connaitront petit à petit des augmentations. C’est comme les aiguilles d’une montre, il suffit de la remonter pour qu’ils se mettent en mouvement.
Ce dont nous avons réellement besoin, c’est de favoriser et d'encourager la fabrication et la consommation des génériques avec un objectif à moyen terme d'arriver au taux de leur pénétration de 50% au niveau national au lieu de 25% actuellement.
Signalons que le générique dans le secteur public connaît une pénétration satisfaisante de plus de 80 %.
Pour atteindre ces objectifs et faciliter l'accès au médicament, il convient de définir une politique nationale de médicament au niveau de la fabrication locale, de l'importation, de la distribution et du moyen d'en disposer.
Il est impératif de créer une Agence nationale du médicament qui réglemente le secteur pharmaceutique (qualité, prix, consommation et pharmacovigilance), mais aussi d'actualiser la législation pharmaceutique (code de la pharmacie et du médicament, le mode de fixation du prix des médicaments, des dispositifs médicaux, de la cosmétologie …etc).
Ces efforts ne pourront être totalement atteints que si les médecins prescripteurs s’investissent pleinement aux côtés des autres intervenants du médicament.
Le ministre de la Santé a organisé des réunions avec les responsables de l'industrie pharmaceutique, il ne compte pas s’arrêter en cours de chemin, d’autres réunions sont programmées avec comme objectif l’adhésion de tous autour de projets solidaires, nous avons toutes les raisons de croire que très bientôt, inchallah, un nouveau système de fixation des prix des médicaments va voir le jour. Cette nouvelle réglementation, sera à ne pas en douter, plus équitable, mieux adaptable, plus transparente, la finalité étant de permettre une meilleure accessibilité aux médicaments qui est un droit de tout citoyen.
Les changements sont possibles.

Écrit par Ouardirhi Abdelaziz
AL BAYANE 13/05/2012


_________________
WWW.MESPOEMES.NET/YOUSSEF
Admin
Admin
Admin
Admin

Messages : 1776
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 55
Localisation : TAZA / MAROC

https://enqueteurs06-99.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum