Connexion

Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
CE QUE JE PROPOSE

Jeu 19 Nov - 21:07 par Admin

POUR LE RÈGLEMENT DU FORUM , JE SUIS DANS L'IMPOSSIBILITÉ DE VOUS OFFRIR UN RÈGLEMENT A SUIVRE TANS QUE C'EST VOTRE FORUM , ALORS LE RESPECT DE L'AUTRE EST LE PRINCIPE , ET JE SUIS SUR QU'ENTRE COLLÈGUES LA CONVIVIALITÉ EST DE MISE .

Commentaires: 0

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Sam 30 Juil - 0:37

Gouvernement Benkirane Petites victoires sur les ministères emblématiques

Aller en bas

default Gouvernement Benkirane Petites victoires sur les ministères emblématiques

Message par Admin le Jeu 5 Jan - 20:00



-Pour la première fois, un politique à la tête de l’Intérieur
-Une transition avant le basculement total au «tout démocratique»
-Les passations ont commencé


Gouvernement Benkirane Petites victoires sur les ministères emblématiques  P2_12010
Le ministère des Affaires étrangères est désormais entre les mains d’un politique, Saâdeddine Othmani qui remplace Taïb Fassi-Fihri

A peine le gouvernement nommé par le Souverain, les passations de pouvoir ont démarré. Elles ont continué hier mercredi. L’idée est de faire vite pour que les ministres se mettent au travail, après avoir pris connaissance des dossiers importants et urgents de leurs départements. Pour l’heure, le processus d’investiture du Parlement n’est pas encore enclenché. Il faudra attendre la semaine prochaine pour lancer la machine. En effet, le programme commun, élaboré par une commission composée des huit partis de la majorité, a terminé son travail. Il faudrait que chaque ministre apporte une fiche pour actualiser les données et les priorités de son secteur avant que le chef de gouvernement désigné ne le présente aux chambres du Parlement réunies. Or seule la Chambre des députés le votera à la majorité. Mais comme il y a de nouvelles appellations dans l’architecture du gouvernement, certains ministres devront attendre la publication du décret qui fixe les attributions de chaque ministère.
Dans l’architecture de l’actuel gouvernement, quelques ministères sont emblématiques. C’est le cas de la Justice et les libertés qui a été confiée à l’avocat Mustapha Ramid, grande figure du PJD. Dans la première proposition de Abdelillah Benkirane, des réserves ont été émises sur sa candidature à la tête de ce département. Mais, le secrétariat général de son parti a maintenu son nom comme la seule proposition du PJD. C’est hier que la passation de pouvoir s’est déroulée avec Mohamed Taieb Naciri. Visiblement, Mustapha Ramid était en terrain acquis. Il connaît tous les responsables et les directeurs du ministère pour les avoir côtoyés au Parlement. Avec la casquette de président de la Commission de la justice, le ministre sortant et même son prédécesseur ont collaboré pour l’adoption des projets de loi. D’emblée, le nouveau ministre s’est inscrit dans la continuité de la réforme du secteur. Pour lui, il n’y aura pas de justice sans l’adhésion et l’implication des professionnels.
C’est le cas aussi du département de l’Intérieur désormais pris en charge par Mohand Laenser. C’est une première qu’un homme politique soit placé à la tête de ce ministère sensible, autrefois qualifié de «mère des ministères». Cette nomination tente de banaliser ce département, tout en plaçant une digue: Charki Draiss, en tant que ministre délégué, est un pur produit de la maison. Il lui donnera un vrai coup de main en prenant en charge tout le volet sécuritaire. Le passage de l’Intérieur au politique se fera progressivement, le temps d’installer de la confiance de part et d’autre.
Le même scénario s’est produit avec le ministère des Affaires étrangères désormais entre les mains d’un politique. Mais Saâdeddine Othmani, président du Conseil national du PJD, est novice dans le domaine diplomatique. Du coup, il sera secondé par Youssef Amrani, entré au gouvernement sous l’étiquette de l’Istiqlal. Avec son expérience, ancien secrétaire général du ministère avant d’être dépêché au chevet de l’Union pour la Méditerranée, il sera d’une grande utilité. En tout cas, le choix du duo est perçu positivement dans un secteur aussi stratégique pour le pays. Ce qui met en relief le peu d’intérêt que nos politiques accordent aux questions diplomatiques. Il est temps de remédier à ces lacunes.

Mohamed CHAOUI
Gouvernement Benkirane Petites victoires sur les ministères emblématiques  Eco165 Édition N° 3693 du 2012/01/05

_________________
WWW.MESPOEMES.NET/YOUSSEF
Admin
Admin
Admin
Admin

Messages : 1776
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 55
Localisation : TAZA / MAROC

https://enqueteurs06-99.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum