Connexion

Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
CE QUE JE PROPOSE

Jeu 19 Nov - 14:07 par Admin

POUR LE RÈGLEMENT DU FORUM , JE SUIS DANS L'IMPOSSIBILITÉ DE VOUS OFFRIR UN RÈGLEMENT A SUIVRE TANS QUE C'EST VOTRE FORUM , ALORS LE RESPECT DE L'AUTRE EST LE PRINCIPE , ET JE SUIS SUR QU'ENTRE COLLÈGUES LA CONVIVIALITÉ EST DE MISE .

Commentaires: 0

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Ven 29 Juil - 17:37

Démantèlement tarifaire Les enjeux du zéro droit de douane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Démantèlement tarifaire Les enjeux du zéro droit de douane

Message par Admin le Dim 20 Nov - 3:49


-Suppression totale des droits d’importation en mars 2012
-Risque de non-répercussion généralisée de la baisse sur les prix
-Les gains sur la TVA devront compenser les recettes douanières



Pour le management de Renault, seule une partie de ses véhicules est concernée par la baisse des droits de douane avec l’UE et la Turquie car la majeure partie est réalisée localement à l’usine de Somaca

Plus que trois mois avant la suppression totale des droits de douane sur l’importation des voitures européennes. Très attendue en mars 2012, la dernière phase du démantèlement tarifaire est supposée donner un nouvel élan au marché de l’automobile et relancer les ventes du neuf. En effet, dès début mars 2012, le taux devra passer de 3,25 à 0%. En principe, plus aucune barrière douanière ne sera érigée sur les véhicules produits en Europe. Ceci étant, le principal du démantèlement est déjà acquis. «L’essentiel des réductions des droits de douane est derrière nous. Plus des trois quarts de la baisse ont déjà été réalisés», tient à préciser Jean-Frédéric Piotin, PDG de la filiale commerciale de Renault.
Mais valeur aujourd’hui, les clients potentiels et les futurs acquéreurs du neuf préfèrent attendre la suppression totale. En attendant, ils se posent tous la même question: les concessionnaires vont-ils tous répercuter, de manière systématique, la baisse des droits de douane? La réponse est non. Si certains anticipent et appliquent la baisse des droits de douane des mois à l’avance, avant même l’échéance de mars, d’autres préfèrent ne pas la répercuter en l’intégrant dans la marge bénéficiaire, voire l’offrent en «promotions déguisées» réparties tout au long de l’année. En tout cas, c’est ce qui s’est produit lors des quatre dernières années.
Pour le PDG de Renault Maroc, «la pondération de cette baisse avec les volumes concernés entraîne un avantage que nous avons anticipé en positionnant nos produits à des prix très compétitifs».
Maintenant, la logique veut que les prix de vente du neuf (made in UE) baissent de manière importante au 1er trimestre 2012. Les acquéreurs ne seront pas les seuls à en profiter. «La baisse des droits de douane a bien entendu des répercussions économiques sur les constructeurs et les distributeurs. Cela permet d’améliorer l’offre produit/prix, mais également de proposer de nouvelles prestations ou services», signale le management de Renault Maroc.


Mais même en cas de répercussions généralisées de la baisse des prix, certains concessionnaires restent dubitatifs, voire sceptiques. Dans le meilleur des cas, l’effet démantèlement devra se traduire par une baisse des prix de l’ordre de 1 à 2%. «Ce qui est insignifiant une fois ramené au prix réel du véhicule», déduit l’importateur exclusif d’une marque française. Selon ce dernier, «il est plus important d’acheter lors de promotions que d’attendre l’effet démantèlement». Les ristournes accordées à l’occasion de campagnes marketing ponctuelles permettent de faire des économies substantielles de l’ordre de 5 à 10%, voire plus pour les fins de cycle de vie. Sans oublier les offres sur les options (radar de recul, airbags, clim…).
Selon le management de Renault Maroc, «pour notre groupe, seule une partie de nos ventes est concernée par les baisses des droits de douane avec l’UE et avec la Turquie car la majeure partie de nos productions sont locales à l’usine de Somaca».
Mais au-delà de l’impact du démantèlement sur les ventes, il y a un autre effet, cette fois-ci sur les recettes de l’Etat. Même si la suppression des droits de douane aura un impact sur les recettes de la douane, le démantèlement va certainement avoir un effet domino sur les ventes. Ce qui annonce une hausse de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). L’effet volume implique une TVA plus importante.
Mais si le démantèlement est tant attendu auprès des concessionnaires-distributeurs de véhicules européens, la suppression totale des droits d’importation est qualifiée de mesure «inéquitable» auprès des importateurs de voitures asiatiques. Appelé le Givet, tout un collectif d’importateurs a été constitué pour défendre le principe de «l’équité tarifaire».
Les membres du Givet estiment que le «démantèlement tarifaire pourrait entraver la compétitivité et la concurrence dans le secteur automobile. Cette année, rappelons-le, le made in Europe est taxé à hauteur de 3,3%, alors que les véhicules d’Asie sont à 25%. En 2012, le made in Europe passera à zéro droit tandis que les véhicules d’Asie seront à 17,5%.

Amin RBOUB
Édition N° 3659 du 2011/11/17

_________________
WWW.MESPOEMES.NET/YOUSSEF
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 1776
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 53
Localisation : TAZA / MAROC

http://enqueteurs06-99.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum