Connexion

Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
CE QUE JE PROPOSE

Jeu 19 Nov - 21:07 par Admin

POUR LE RÈGLEMENT DU FORUM , JE SUIS DANS L'IMPOSSIBILITÉ DE VOUS OFFRIR UN RÈGLEMENT A SUIVRE TANS QUE C'EST VOTRE FORUM , ALORS LE RESPECT DE L'AUTRE EST LE PRINCIPE , ET JE SUIS SUR QU'ENTRE COLLÈGUES LA CONVIVIALITÉ EST DE MISE .

Commentaires: 0

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Sam 30 Juil - 0:37

Pollution atmosphérique : Quels impacts sur la santé ?

Répondre au sujet

Aller en bas

default Pollution atmosphérique : Quels impacts sur la santé ?

Message par Admin le Jeu 27 Oct - 20:51



S’il est un constat qui fait aujourd’hui l’unanimité de tous les habitants de la ville de Casablanca, c’est celui de la pollution qui y règne en permanence, de jour comme de nuit. Une pollution tentaculaire, plurielle qui affecte grandement l’air que nous respirons, ce qui menace gravement notre santé et celle de nos enfants.

L’air de la ville de Casablanca est par endroit irrespirable, l’atmosphère urbaine est saturée de polluants, ce qui accroît les risques d’affections broncho-pulmonaires et peut entraîner à la longue de l’asthme. Eclairage sur la pollution atmosphérique et son impact sur la santé des individus.
La pollution atmosphérique représente de réels dangers pour la santé des individus, affectant surtout l'appareil respiratoire avec une plus grande sensibilité chez les enfants qui sont victimes de bronchiolites avec des gênes respiratoires qui peuvent à la longue entraîner de l'asthme.
La preuve scientifique a été apportée que l’exposition des enfants à la pollution liée aux voitures, aux bus, aux camions et aux détritus dans les zones résidentielles augmente les maladies respiratoires et exacerbent un asthme. Le but de cette nouvelle étude était d’évaluer les conséquences de la circulation sur un asthme existant, une toux et des expectorations (crachats) en relation avec la densité du trafic.
L’étude démontre que la fréquence des symptômes asthmatiques est plus grande lorsque la circulation est forte, encore plus lorsque les camions sont nombreux dans cette circulation. Les scientifiques mettent en évidence un effet très significatif entre densité du trafic et augmentation de la toux et des expectorations. Les enfants exposés à la fois à un trafic automobile et un trafic poids lourd intense présentent le plus fort risque de toux et d’expectorations. Les enfants respirent à une fréquence plus élevée que les adultes, ils inhalent donc encore plus de polluants. Les promenades en poussette ou à pied les mettent juste au niveau…des pots d'échappement, ce qui les expose plus encore. Enfin, leur appareil respiratoire est en plein développement, et ils sont plus facilement sujets aux allergies que leurs parents.
Les cellules bronchiques de l'enfant sont fragiles, en particulier les cellules ciliaires. Ce sont des cellules dont le rôle est d'éliminer les poussières en les faisant remonter à l'extérieur de l'arbre respiratoire. Des cellules immatures trop fréquemment exposées risquent d'être définitivement abîmées. L'irritation des bronches liée aux polluants favorise également l'apparition de crises d'asthme et aggrave les lésions de la bronchiolite virale chez le nourrisson.

L’asthme, un mal qui se répand

La pollution aggrave l'asthme et augmente sa prévalence, c’est une réalité qui est aujourd’hui scientifiquement démontrée par de nombreuses études réalisées à travers la planète et plus particulièrement au niveau des grandes villes (Paris –Rome –Athènes, New York …) La ville de Casablanca ne peut échapper ou faire l’exception à ce constat. D’ailleurs, si on fait une petite comparaison entre la prévalence de l’asthme au Maroc entre 1986 et aujourd’hui, on constate une augmentation très significative. En 1986 la prévalence de l’asthme était de 6 %, actuellement, elle est aux alentours de 20 %. Le responsable de cette augmentation morbide de maladies broncho-pulmonaires n’est autre que l’activité industrielle, l’air pollué que dégagent les voitures, les bus, les camions, les taxis, les motos.
La circulation à Casablanca est devenue infernale. Les embouteillages sont quotidiens, tous les quartiers, les boulevards sont concernés par ce phénomène qui n’est pas prés de trouver une solution, sauf bien entendu si on décide d’interdire la circulation au centre ville. En attendant, nos poumons sont mis chaque jour à rude épreuve et il n’est pas exagéré de mettre un masque pour se protéger.

Des causes mieux cernées

Dans le registre des agents en cause dans la pollution atmosphérique, on relève aussi les polluants chimiques composés de l'ozone, du monoxyde de carbone, le dioxyde de soufre et des aérosols, il faut aussi ajouter à cette liste le gaz de cuisine, la fumée du tabac…
Ci-dessous les principaux polluants qui sont de différentes natures Il peut s’agir de gaz ou de particules ayant des propriétés irritantes pour l’appareil respiratoire. Les conséquences vont d’une baisse de la capacité respiratoire à une incidence sur la mortalité à plus ou moins long terme.

- Dioxyde d’azote (NO2)
Gaz irritant pouvant pénétrer profondément dans les poumons. Il altère l’activité respiratoire et augmente les crises chez les asthmatiques.
Chez les plus jeunes, il favorise des infections microbiennes des bronches. Les effets de ce polluant ne sont pas tous identifiés. Il est un bon indicateur de la pollution automobile

- Ozone (O3)
Gaz agressif, fortement irritant pour les muqueuses oculaires et respiratoires. Il pénètre aisément jusqu'aux voies respiratoires les plus fines. Il peut ainsi entraîner des irritations du nez, des yeux et de la gorge, des altérations de la fonction pulmonaire, des essoufflements et des toux. Il exacerbe les crises d’asthme.
Il ne semble pas possible de déterminer un seuil en dessous duquel ce polluant serait totalement inoffensif. De plus, les effets d’une exposition chronique sur le long terme restent encore mal connus.

- Dioxyde de soufre (SO2)
Gaz irritant pouvant entraîner des crises chez les asthmatiques, augmenter les symptômes respiratoires aigus chez l'adulte et l'enfant : gène respiratoire, accès de toux ou crises d'asthme
- Particules en suspension
Les plus grosses sont retenues par les voies aériennes supérieures. Les plus dangereuses sont les plus fines, car elles peuvent pénétrer profondément dans les poumons et transporter des composés toxiques.
Elles augmentent le risque d’infections respiratoires aiguës chez l’enfant et renforcent des sensibilités allergiques ou des pathologies préexistantes.
Une grande partie de cette pollution vient des transports. Les émissions des moteurs diesels sont particulièrement riches en particules de petites tailles. De plus, certaines particules en suspension contiennent des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) aux propriétés mutagènes et cancérogènes

- Monoxyde de carbone (CO)
A fortes doses, il est un toxique cardio-respiratoire souvent mortel ;
A faibles doses, il diminue la capacité d’oxygénation du cerveau, du cœur et des muscles.
Sa nocivité est particulièrement importante chez les insuffisants
La liste des polluants est très longue comme l’est aussi la liste des effets néfastes inhérents à la pollution atmosphérique.
En conclusion, nous pouvons dire qu’à l’instar des grandes métropoles internationales qui ont connu un fabuleux développement urbain et industriel, les grandes agglomérations au Maroc comme Casablanca, Rabat, Tanger, El Jadida connaissent elles aussi ce même développement, mais avec des inconvénients et des problèmes avérés qui touchent directement à la qualité de notre environnement car très souvent on ne prend pas la peine de mesurer l’impact sur la santé des citoyens que peut avoir ce développement industriel. On entreprend la réalisation de grands chantiers arguant au passage la création d’emplois sans penser aux retombées négatives de ces projets qui dans la majorité des cas causent de grandes nuisances. Ce qui ne veut nullement signifier que l’on doit rester les bras croisés, mais que l’on doit réaliser des études qui prennent en considération les spécificités de nos villes, de nos régions. Le plus bel exemple c’est celui de Maroc phosphore qui a fini par détruire toute une région autrefois réputée a l’échelon international
La problématique de la pollution atmosphérique au Maroc, et en particulier dans les grandes villes et villes industrielles constituent une préoccupation majeure pour les citoyens dont la santé est directement menacée par la pollution quotidienne a laquelle ils sont confrontés , de ce fait cette pollution impose des solutions immédiates, urgentes car les effets nocifs à long terme sur la santé des individus pourra être très lourd en terme de morbidité et de mortalité les pouvoirs publics ont le devoir d’agir pour trouver des solutions adaptées à ce fléau qui nous menace tous jusque dans nos maisons.


Écrit par Ouardirhi Abdelaziz
AL BAYANE 27/10/2011

_________________
WWW.MESPOEMES.NET/YOUSSEF
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 1776
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 54
Localisation : TAZA / MAROC

http://enqueteurs06-99.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum