Connexion

Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
CE QUE JE PROPOSE

Jeu 19 Nov - 21:07 par Admin

POUR LE RÈGLEMENT DU FORUM , JE SUIS DANS L'IMPOSSIBILITÉ DE VOUS OFFRIR UN RÈGLEMENT A SUIVRE TANS QUE C'EST VOTRE FORUM , ALORS LE RESPECT DE L'AUTRE EST LE PRINCIPE , ET JE SUIS SUR QU'ENTRE COLLÈGUES LA CONVIVIALITÉ EST DE MISE .

Commentaires: 0

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Sam 30 Juil - 0:37

Les cartes de crédit encore peu utilisées

Aller en bas

default Les cartes de crédit encore peu utilisées

Message par Admin le Ven 14 Oct - 22:50


Visa vient de mener une nouvelle enquête pour déterminer les perceptions de l’accessibilité et de la commodité de l’utilisation des cartes de paiement. Celle-ci révèle que l’acceptation est le principal facilitateur de la croissance de la monnaie numérique.

Les cartes de crédit encore peu utilisées  Tou30210
Mohamed Touhami El Ouazzani, directeur régional de Visa, lors de la présentation des résultats de l’enquête, mercredi à Casablanca. Photo Yassine TOUMI

Le manque d’utilisation des cartes de paiement au Maroc est dû à plusieurs facteurs dont le manque d’éducation financière, le manque de points de vente ou de lieux où la monnaie numérique est acceptée et la peur liée à l’utilisation. Ce sont-là les principaux enseignements d’une nouvelle enquête Visa rendue publique mercredi lors d’une conférence de presse à Casablanca.

L’enquête commandée par Visa et réalisée en juillet dernier par Synovate North Africa, une société internationale spécialisée en étude de marché, révèle que la plus grande majorité des Marocains interrogés (79 %) affirment que l’indisponibilité des terminaux pour cartes de paiement dans la plupart des centres commerciaux les dissuade d’utiliser leurs cartes et les oblige plutôt à utiliser de l’espèce. Cette constatation s’explique par les perceptions des personnes sondées selon lesquelles de nombreux commerçants n’acceptent pas les cartes de paiement (55 %) ou que leurs machines ne fonctionnent pas correctement (38%).

Évolution des habitudes
En dépit des obstacles liés à la culture d’acceptation des cartes de paiement, les Marocains continuent à se servir régulièrement de leurs cartes. Toutefois, le retrait d’argent liquide aux distributeurs automatiques reste l’un des usages les plus courants des cartes de paiement, et ce en dépit des conclusions qui montrent qu’une grande majorité des personnes interrogées sont conscientes que leurs cartes peuvent être utilisées pour effectuer directement leurs achats. En effet, dans cette enquête Visa où 1.000 Marocains âgés entre 25 à 45 ans ont été interrogés, les hommes et les femmes étant également représentés, 89 % des personnes utilisent leurs cartes 4 à 6 fois par semaine essentiellement pour les retraits d’argent liquide (74%). Seulement, 26 % des utilisations sont destinées aux achats directs. Ces quelques utilisations trouvent leur origine dans les avantages que présente l’utilisation de la monnaie numérique. Ainsi, 68 % des personnes citent la commodité comme principal avantage de l’utilisation de leurs cartes de paiement par rapport aux espèces. Les personnes sondées ont également évoqué des situations dans lesquelles leurs cartes de paiement leur étaient particulièrement très utiles : les situations d’urgence en général (81 %) et les urgences durant les voyages (13%).

Pour accroître l’utilisation de la monnaie numérique
Selon le directeur régional de Visa International pour le Maroc, l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Mohamed Touhami El Ouazzani, Visa aurait entrepris cette enquête en vue d’identifier les habitudes liées à la carte de paiement au Maroc, d’examiner les perceptions réelles ou fausses concernant l’utilisation de la carte de paiement et de déterminer les meilleurs moyens de communiquer aux clients de nouveaux produits et campagnes. Les objectifs de Visa, destinés à accroître l’acceptation, ciblent notamment les infrastructures d’acceptation des cartes et un développement plus approfondi des points de vente. «Les commentaires que nous recevons des titulaires individuels de cartes sont essentiels pour notre entreprise et contribuent à orienter des solutions novatrices visant à développer des relations mutuellement bénéfiques avec toutes les parties prenantes », a précisé le directeur régional. Trois domaines ont déjà été ciblés par le spécialiste du paiement électronique dans le cadre de ces efforts à savoir le travail avec les entreprises pour accroître le nombre de points de vente au Maroc. Le deuxième point concerne le renforcement des infrastructures des points de vente et leur disponibilité en s’assurant de leur bon fonctionnement. Visa entend, dans ce sens, établir des partenariats stratégiques avec les émetteurs de cartes et les commerçants dans l’intérêt général de toutes les parties prenantes.◆

La monnaie numérique dynamise l’économie
Le cabinet d’études international Moody’s indique dans une étude que l’utilisation des cartes de crédit et de débit a fourni 1,1 milliard de dollars supplémentaire à l’économie mondiale cumulativement entre 2003 et 2008, ce qui représente 0,5 % d’augmentation du PIB annuel total. L’étude économique réalisée par ce cabinet soutient que le recours à la monnaie numérique élargit les marchés de consommation tout en facilitant les achats aux consommateurs ; la monnaie numérique accroît également l’accès aux systèmes bancaires et crée davantage d’efficience macroéconomique.


Salima Marzak
Les cartes de crédit encore peu utilisées  Logo112 Publié le : 14 octobre 2011

_________________
WWW.MESPOEMES.NET/YOUSSEF
Admin
Admin
Admin
Admin

Messages : 1776
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 55
Localisation : TAZA / MAROC

http://enqueteurs06-99.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum