Connexion

Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
CE QUE JE PROPOSE

Jeu 19 Nov - 21:07 par Admin

POUR LE RÈGLEMENT DU FORUM , JE SUIS DANS L'IMPOSSIBILITÉ DE VOUS OFFRIR UN RÈGLEMENT A SUIVRE TANS QUE C'EST VOTRE FORUM , ALORS LE RESPECT DE L'AUTRE EST LE PRINCIPE , ET JE SUIS SUR QU'ENTRE COLLÈGUES LA CONVIVIALITÉ EST DE MISE .

Commentaires: 0

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Sam 30 Juil - 0:37

Banques : les dates de valeur «à deux jours» définitivement généralisées

Aller en bas

default Banques : les dates de valeur «à deux jours» définitivement généralisées

Message par Admin le Jeu 13 Oct - 17:05

Bank Al-Maghrib relève que tous les établissements de la place appliquent ce délai pour les opérations courantes. Les banques sont tenues de respecter les délais annoncés à la clientèle. Jusqu’à 30% d’économie en charges d’intérêt pour les entreprises.

Banques : les dates de valeur «à deux jours» définitivement généralisées Releva10
Les banques ont pris leur temps mais on y est enfin. Depuis quelques mois, tous les établissements de la place ont aligné leur régime de dates de valeur sur deux jours au plus pour toutes les opérations, pour les professionnels comme pour les particuliers. Un constat qui ressort d’après les enquêtes de terrain de Bank Al-Maghrib et confirmé par les témoignages recueillis par La Vie éco.
Non pas qu’ils en aient l’obligation, car depuis mars 1998 Bank Al- Maghrib a rendu les dates de valeur libres à la négociation, tout en imposant leur affichage public dans les agences bancaires et sur les relevés bancaires. Mais il s’agit plus pour les banques de répercuter pleinement les effets du processus de dématérialisation des échanges de valeurs.

Opérations non comptabilisées à temps : les banques finissent par rectifier

Il faut dire que ce processus est achevé depuis plus de trois ans et demi. Lancé en 2003 par Bank
Al-Maghrib, il a été appliqué en 2005 au transfert électronique des virements puis à l’échange des images de chèques en 2007 pour être étendu aux lettres de change en 2008. Sachant que la date de valeur compense le temps nécessaire au traitement comptable et technique des opérations, elle doit être raccourcie si ce traitement se fait plus rapidement du fait de la dématérialisation. Et, effectivement, la dématérialisation a eu pour effet assez tôt de raccourcir les dates de valeur de certaines opérations, qui pouvaient aller jusqu’à trois semaines, il y a quelques années, selon les professionnels de la place.
Mais pour en arriver à la généralisation des dates de valeur de deux jours à toutes les opérations, il a fallu attendre deux ans et demi après la fin du processus de dématérialisation. Et pour cause, «les banques ont rechigné à réduire ces dates en raison de la manne d’intérêts qu’elles en retirent», confie un directeur d’agence au sein de BMCE Bank, lequel groupe pratiquait au premier trimestre 2009 encore des dates de valeur allant jusqu’à 15 jours selon la grille tarifaire de l’époque. «Nos charges d’intérêt ont baissé de 30% avec la réduction des dates de valeur ces dernières années», témoigne un directeur financier, dans une entreprise industrielle de Casablanca. Comme les délais d’encaissement se sont raccourcis, les entreprises ont moins recours aux facilités de caisse dont le taux avoisine en moyenne 6% pour ces dernières et 14% pour les particuliers.
Pour s’assurer que les délais annoncés sont effectivement respectés, «des missions de contrôle sont régulièrement menées auprès des banques», rassure-t-on auprès de la Direction de la supervision Bancaire (DSB) à Bank Al-Maghrib. Mais qu’advient-il pour les opérations qui n’aboutissent pas dans les délais standard ? En effet, une entreprise ou un particulier peut voir sa situation de découvert bancaire se prolonger, faisant éventuellement augmenter ses intérêts. Il en est ainsi par exemple lorsque un versement n’est pas traité dans les temps par sa banque en raison d’un incident quelconque. «Même dans ce cas, c’est toujours la date de valeur annoncée et non la date d’opération effective qui sert de base de calcul pour les agios», rassure un directeur d’agence. Mais d’après les témoignages de professionnels, il arrive assez fréquemment que des agios soient prélevés en trop en cas d’opérations qui n’aboutissent pas dans les délais. «Le cas échéant, certaines banques restituent d’elles-mêmes les intérêts en trop tandis qu’avec d’autres établissements il est nécessaire de réclamer», indique un responsable de trésorerie, chez un distributeur de produits électroménagers.

Difficile d’aller à moins de J+2

Quoi qu’il en soit, à son niveau actuel, le régime de dates de valeur pratiqué par les établissements de la place semble avoir atteint un palier. La raison à cela est simple : «Il n’y a plus rien à dématérialiser», explique-t-on au sein de la direction de la supervision bancaire. D’ailleurs, «le Maroc s’aligne actuellement sur les standards internationaux en termes de dates de valeur», souligne un professionnel de la place.
Il n’empêche, certains clients peuvent avoir accès à des conditions encore plus avantageuses. Il y a d’abord le cas particulier de certaines banques qui accordent à leur personnel l’avantage d’un traitement le jour même des opérations de retraits, versements et virements. Mais plus généralement, les banques sont ouvertes à la négociation pour appliquer des conditions de dates de valeur plus avantageuses pour les grands comptes particuliers comme professionnels. Naturellement le volume de remise de valeurs et, in fine, la marge réalisable avec ces grands comptes justifient ce traitement de faveur. Pour les clients disposant d’un grand pouvoir de négociation, à l’instar des grands comptes, certaines banques peuvent aller jusqu’à annuler les dates de valeur pour toutes les opérations. Notons à ce propos qu’avant même la dématérialisation, de grandes entreprises disposant de suffisamment de cash négociaient des conditions très favorables tant pour la rémunérations de leurs dépôts que pour leurs crédits et leurs remises de valeurs.

Reda Harmak.
Banques : les dates de valeur «à deux jours» définitivement généralisées Logo-l61 2011-10-13



_________________
WWW.MESPOEMES.NET/YOUSSEF
Admin
Admin
Admin
Admin

Messages : 1776
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 55
Localisation : TAZA / MAROC

http://enqueteurs06-99.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum