Connexion

Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
CE QUE JE PROPOSE

Jeu 19 Nov - 21:07 par Admin

POUR LE RÈGLEMENT DU FORUM , JE SUIS DANS L'IMPOSSIBILITÉ DE VOUS OFFRIR UN RÈGLEMENT A SUIVRE TANS QUE C'EST VOTRE FORUM , ALORS LE RESPECT DE L'AUTRE EST LE PRINCIPE , ET JE SUIS SUR QU'ENTRE COLLÈGUES LA CONVIVIALITÉ EST DE MISE .

Commentaires: 0

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Sam 30 Juil - 0:37

Bourse de produits agricoles Grand coup de balai dans le système de prix

Aller en bas

default Bourse de produits agricoles Grand coup de balai dans le système de prix

Message par Admin le Lun 3 Oct - 18:14


-60 produits et 50 points de vente suivis à la loupe
-220 enquêteurs pour remonter l’information en temps réel



C’EST une première au Maroc. Le ministère de l’Agriculture vient lancer un système de collecte et de suivi des prix de produits agricoles. Pas moins de 60 produits et 50 places de commercialisation seront ainsi suivis au jour le jour.
Dans le détail, le nouveau système, baptisé «Asâar», permet de compiler et de diffuser en temps réel l’information sur les prix. Et selon tous les stades de leur formation. De la sortie de la ferme ou des stations de conditionnement à la commercialisation au détail et en passant par les souks ruraux. Tout sera soumis à la loupe de 220 enquêteurs sur le terrain selon plusieurs paramètres: prix minima et maxima, variété, origine du produit, calibre, coloration et mode de présentation. «L’objectif est d’aider les acteurs économiques et le gouvernement dans la prise de décision en assurant toute la transparence requise», commente Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime. Mais le ministre ne cache pas un autre objectif aussi majeur. «Celui de donner une meilleure visibilité aussi bien à l’agriculteur qu’au consommateur sur la situation et tendances réelles du marché des fruits, légumes et viandes». En l’absence d’une réforme des marchés de gros dont le passage obligatoire ne fait que renchérir les prix via la multiplication des transactions, le ministère répond par la mise à la disposition du grand public de l’information à même de leur permettre d’être des mécanismes de la formation des prix. Du coup, bon nombre de poches de dysfonctionnements seront sinon balayées du moins fortement réduites. A commencer par un assainissement de l’armada d’intermédiaires qui s’accaparent le gros de la recette au grand dam du producteur et du consommateur. Le recours au stockage illicite par période de baisse de production sera aussi combattu. De fait, la ménagère, rompue bien évidemment à l’usage de l’outil informatique, peut établir le budget de son panier avant de se rendre sur le marché.
Un site web dynamique et accessible au grand public (www.prixagriculture.org) est en effet opérationnel. Il permet la recherche de prix par région, province et par type de marché. A titre d’exemple, sur le marché de gros de Casablanca, pas moins de 360 cotations seront disponibles pour les fruits et 34 pour les légumes. Sans oublier les prix des viandes rouges et blanches. L’affichage des prix d’un marché de référence sur une bande défilante avec les variations constatées (hausse, baisse) par rapport à la veille complète le dispositif. Il s’agit, en effet, d’une véritable bourse de produits agricoles d’origine végétale et animale.
Comment fonctionne alors le nouveau système? Concrètement, il s’appuie sur un réseau de plus de 220 agents équipés de smartphones dotés d’une application développée spécialement pour ces besoins. Il s’agit de terminaux mobiles reliés à la centrale des données basée au siège du ministère de l’Agriculture. Laquelle répercute en temps réel les informations recueillies sur le site web. Le tout n’a coûté qu’environ 3 millions de DH financés par l’Agence de partenariat et de progrès dans le cadre du Millennium challenge corporation. La prestation technique et la fourniture des équipements ont été apportées par l’opérateur télécom Méditel.

Contrôle des subventions
FINI les détournements des subventions. Fini aussi l’exploitation anarchique de la nappe phréatique. Le nouveau Système d’information géographique (SIG) permet de suivre à la loupe toutes les données relatives à l’occupation des terres. Pour le moment, 20 millions d’hectares ont été numérisés et cartographiés soit plus que la surface agricole utile. Combinant les statistiques aux images satellites, le SIG permet de suivre, dans les menus détails, l’état d’avancement de la campagne agricole, d’établir des prévisions de récolte ou encore d’estimer les dégâts en cas de sinistre. En somme, toutes les informations rapportées même à une parcelle : superficie, production, ressource en eau et même l’identité du propriétaire. C’est aussi une bonne plateforme pour le contrôle des subventions.


A. G.
Bourse de produits agricoles Grand coup de balai dans le système de prix Eco79 Édition N° 3628 du 2011/10/03

_________________
WWW.MESPOEMES.NET/YOUSSEF
Admin
Admin
Admin
Admin

Messages : 1776
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 55
Localisation : TAZA / MAROC

http://enqueteurs06-99.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum