Connexion

Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
CE QUE JE PROPOSE

Jeu 19 Nov - 21:07 par Admin

POUR LE RÈGLEMENT DU FORUM , JE SUIS DANS L'IMPOSSIBILITÉ DE VOUS OFFRIR UN RÈGLEMENT A SUIVRE TANS QUE C'EST VOTRE FORUM , ALORS LE RESPECT DE L'AUTRE EST LE PRINCIPE , ET JE SUIS SUR QU'ENTRE COLLÈGUES LA CONVIVIALITÉ EST DE MISE .

Commentaires: 0

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Sam 30 Juil - 0:37

Les partis planchent sur les prochaines échéances

Aller en bas

default Les partis planchent sur les prochaines échéances

Message par Admin le Mer 27 Juil - 11:22


Le débat sur la question commence à se poser avec acuité d'autant plus que la composition de la Chambre des conseillers sera liée aux élections régionales.
Les partis planchent sur les prochaines échéances 20110732

Alors que les concertations se poursuivent toujours avant d'officialiser la date des prochaines élections législatives, un autre débat sur les élections régionales et communales commence à surgir. Il est vrai que les partis politiques sont beaucoup plus occupés par l'étude des pré-projets de lois soumis par le ministère de l'Intérieur, mais ils gardent tout de même une pensée pour les élections locales et surtout régionales. En effet, les élections régionales seront désormais intiment liées à la composition de la Chambre des conseillers. On sait également que les conseils régionaux seront élus au suffrage universel indirect pour six ans, selon la répartition suivante :

- Trois cinquèmes des membres représentants les collectivités locales. Cet effectif est réparti entre les régions du royaume en proportion respectives et en observant l'équité entre les territoires. Le tiers réservé à la région est élu au niveau de chaque région par le Conseil régional parmi ses membres. Les deux tiers restants sont élus par un collège électoral constitué au niveau de la région opar les membres des conseils communaux...», selon le texte de la nouvelle loi fondamentale. On voit du coup le lien ombilical entre lmes différentes échéances.

contrairement à ce qui ce faisait ces dernières années où un collège de grands électeurs avait le dernier mot. Les enjeux sont donc importants d'autant plus que les élections régionales devraient suivre directement après quelques mois les élections législatives. «Si les élections législatives ont lieu en octobre prochain, il serait très probable d'avoir des élections régionales en février ou mars 2012», explique Abdelkader Tatou, membre du bureau politique du Mouvement populaire et président du conseil préfectoral de Rabat. Et d'ajouter : « les élections régionales sont étroitement liées à la deuxième chambre parlementaire. Les Législatives déboucheront sur la recomposition de la chambre des représentants puis la formation d'un nouveau gouvernement.

Par la suite, le parlement devra voter la loi des finances. Après la finalisation de cette loi, je pense qu'il sera alors question des élections régionales et communales». Les partis d'opposition pensent également à ces échéances cruciales à plus d'un titre. Contacté, Abdelali Hamieddine, membre du secrétariat général du PJD (parti de la justice et du développement), partage le même point de vue sur la date des élections régionales. Pour ce dernier, un scénario d'élections législatives en octobre devrait déboucher sur des élections régionales en février prochain. Mais le parti de la lampe avait une proposition bien plus particulière sur ce sujet. «Nous avons proposé à ce que les élections législatives, régionales et communales soient organisées le même jour.

Cela devrait nous éviter la perte de temps et de moyens en organisant trois échéances. Je pense que c'est jouable et qu'il faudrait juste une volonté politique pour le faire», souligne Hamieddine. Mais le responsable Pjdiste avance un autre argument pour expliquer cette proposition. «Les projets de loi soumis par le ministère de l'Intérieur instituent une incompatibilité entre la fonction du parlementaire et la présidence d'un région ou d'un commune. Mais cela ne devrait pas empêcher un même candidat de se présenter à différentes élections et de choisir par la suite s'il est élu entre sa fonction de parlementaire et la présidence d'une commune ou une région. A la place de la notion de l'incompatibilité dans les nouveaux textes de loi, le PJD propose d'instituer l'inhabilité ou l'inaptitude. Si toutes les élections sont organisées le même jour, il sera impossible à un seul candidat de se présenter sur plusieurs listes», dit-il. Pour sa part, le secrétaire général de l'Union Constitutionnelle, Mohamed Abied affirme que la même méthodologie devrait être adoptée à la fois pour les élections législatives et celles régionales et communales. «Nous avons reçu les copies des projets de lois sur les élections. Celles-ci seront débattues au sein des partis puis au parlement avant d'être adoptées. La même procédure sera respectée pour les textes qui devront régir les élections régionales et locales», déclare-t-il en ajoutant que le scénario d'élections régionales reste fort probable en février ou en mars prochains si les législatives ont lieu en octobre.

Chambre des conseillers
Selon l'article 63 de la nouvelle constitution marocaine, la Chambre des conseillers comprend au minimum 90 membres et au maximum 120, élus au suffrage universel indirect pour six ans, selon la répartition suivante : -Trois cinquièmes des membres représentant les collectivités territoriales. Cet effectif est réparti entre les régions du Royaume en proportion de leurs populations respectives et en observant l'équité entre les territoires. Le tiers réservé à la région est élu au niveau de chaque région par le Conseil régional parmi ses membres. Les deux tiers restants sont élus par un collège électoral constitué au niveau de la région par les membres des conseils communaux, provinciaux et préfectoraux. -Deux cinquièmes des membres élus dans chaque région par des collèges électoraux composés d'élus des Chambres professionnelles et des organisations professionnelles des employeurs les plus représentatives, et de membres élus à l'échelon national par un collège électoral composé des représentants des salariés.

Repères
Election
Les Conseils des régions et des communes sont élus au suffrage universel direct.
Proposition
Le PJD a proposé d'organiser les élections législatives, locales et régionales en une seule journée.



Les partis planchent sur les prochaines échéances Lemati34 Publié le : 26.07.2011 | 18h41
Par Mohamed Badrane

_________________
WWW.MESPOEMES.NET/YOUSSEF
Admin
Admin
Admin
Admin

Messages : 1776
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 55
Localisation : TAZA / MAROC

http://enqueteurs06-99.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum