Connexion

Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
CE QUE JE PROPOSE

Jeu 19 Nov - 21:07 par Admin

POUR LE RÈGLEMENT DU FORUM , JE SUIS DANS L'IMPOSSIBILITÉ DE VOUS OFFRIR UN RÈGLEMENT A SUIVRE TANS QUE C'EST VOTRE FORUM , ALORS LE RESPECT DE L'AUTRE EST LE PRINCIPE , ET JE SUIS SUR QU'ENTRE COLLÈGUES LA CONVIVIALITÉ EST DE MISE .

Commentaires: 0

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Sam 30 Juil - 0:37

Politique Le débat sur les unions des partis n'est pas encore fini

Aller en bas

default Politique Le débat sur les unions des partis n'est pas encore fini

Message par Admin le Dim 24 Juil - 19:19

Le projet de loi sur les partis a fait l'impasse, jusqu'à aujourd'hui en tout cas, sur la possibilité pour les formations politiques de s'unir avant les élections. Mais il n'a pas été aussi catégorique qu'on puisse le croire. Il a laissé la porte ouverte par le biais de l'article 29. Dans son alinéa 9, il stipule que dans le statut de chaque parti, il doit être mentionné les modes opératoires d'adhésion aux unions et de fusion avec d'autres partis.

Politique Le débat sur les unions des partis n'est pas encore fini 20110725


Cela sous-entend que les unions de partis sont toujours tolérées, malgré le fait que la nouvelle Constitution ait indiqué que le Premier ministre sera nommé au sein du parti qui arrive le premier aux élections législatives. Certains grands partis n'ont pas été aussi flexibles que la loi sur les partis et sont allés jusqu'à décréter l'anti-constitutionnalité des unions. Une manière pour eux de faire barrage aux petites formations qui peuvent bien s'unir et grignoter des voix.

Phénomène qui peut être fatal pour certaines formations, affaiblies depuis les dernières élections ou qui ont perdu beaucoup de leur « aura » en s'usant au pouvoir. Le Mouvement populaire, lorsqu'il a entamé, récemment, une tentative de rapprochement avec trois formations, à savoir le Parti du renouveau et de l'équité (PRE) de Chakir Achahbar, le Mouvement démocratique et social (MDS) d'Abdessamad Archane et Al Ahd de Najib Ouazzani, espérait que la loi permette ce genre d'union.

Aujourd'hui, le projet est en stand-by pour ne pas dire tombé à l'eau. Si demain la version finale du projet de loi sur les partis lâche du lest et permet aux partis de s'unir, la situation pourrait changer. Mais une autre question serait alors posée. Sur quelle base les partis peuvent être amenés à aller ensemble aux prochaines législatives ? Resterons-nous dans le schéma de rapprochements contre-nature comme celui qui se profilait entre le PJD et le RNI avant qu'Abdelilah Benkirane, chef du parti de la lampe, ne dissipe le doute à ce sujet dans un meeting à Tanger ? Poussons le raisonnement encore plus loin. Quels liens existent-ils réellement entre les trois partis de la Koutla ? On s'attendait à ce qu'ils se resserrent les coudes durant les rencontres avec le ministre de l'Intérieur.

La vérité est que chacun des trois partis a fini par faire cavalier seul. Il parait qu'ils se préparent à soumettre un mémorandum commun lors des prochaines rencontres avec l'Intérieur. Mais rien n'est encore officiel dans ce sens. Les partis sont aujourd'hui plus que jamais appelés à privilégier la logique d'un rapprochement qui respecte les lignes d'intersection programmatique sur les intérêts purement électoralistes. On verra bien.


Politique Le débat sur les unions des partis n'est pas encore fini Lemati28 Publié le : 24.07.2011 | 14h39
Par Mostafa Bentak

_________________
WWW.MESPOEMES.NET/YOUSSEF
Admin
Admin
Admin
Admin

Messages : 1776
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 55
Localisation : TAZA / MAROC

http://enqueteurs06-99.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum