Connexion

Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
CE QUE JE PROPOSE

Jeu 19 Nov - 14:07 par Admin

POUR LE RÈGLEMENT DU FORUM , JE SUIS DANS L'IMPOSSIBILITÉ DE VOUS OFFRIR UN RÈGLEMENT A SUIVRE TANS QUE C'EST VOTRE FORUM , ALORS LE RESPECT DE L'AUTRE EST LE PRINCIPE , ET JE SUIS SUR QU'ENTRE COLLÈGUES LA CONVIVIALITÉ EST DE MISE .

Commentaires: 0

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Ven 29 Juil - 17:37

Les voyagistes de Casa et de Rabat attaquent la RAM devant le Conseil de la concurrence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Les voyagistes de Casa et de Rabat attaquent la RAM devant le Conseil de la concurrence

Message par Admin le Lun 8 Avr - 6:57



Les agences de voyages accusent la compagnie de proposer sur Internet à la clientèle locale des billets moins chers que ce qu'ils peuvent offrir à travers le réseau GDS. Ils disent perdre 15% de leur chiffre d'affaires en raison de cette situation.


Il y a de l’eau dans le gaz entre la compagnie aérienne nationale et les agences de voyages. En effet, deux associations et non des moindres, celles de Casablanca (AVC) et de Rabat (ARAVR) ont saisi officiellement, le 13 mars dernier, le Conseil de la concurrence au sujet de ce qu’elles considèrent comme «un abus de position dominante de Royal Air Maroc (RAM) sur le marché à l’égard de ses partenaires, les agences de voyages». Elles expliquent dans leur requête que depuis 24 mois, leurs «membres souffrent d’une concurrence déloyale de la part de la RAM qui propose aux clients résidents au Maroc, directement sur son site web, des tarifs plus avantageux que ce que les agences de voyages trouvent et arrivent à commercialiser à travers le réseau GDS».

Pour comprendre la situation, il faut savoir que les agences de voyages sont accréditées auprès de l’Association internationale du transport aérien (IATA), et bénéficient donc d’une connexion au réseau GDS de même qu’elles sont autorisées par le BSP, l’organe de facturation et de recouvrement de l’IATA au Maroc, à émettre des billets électroniques de toutes les compagnies régulières membres représentées au Maroc. Or, expliquent les voyagistes, la RAM est la seule compagnie avec laquelle ils travaillent qui propose, exclusivement sur son propre site internet, des tarifs inférieurs à ceux auxquels les agences ont accès. Ils ajoutent que «la compagnie nationale communique énormément pour imposer son système de distribution dans le but de s’approprier des parts de marché qui traditionnellement passent par le circuit de distribution». Dans la même requête, on lit que «ce mode de distribution n’est pas celui d’une compagnie régulière, mais s’inspire du mode de commercialisation des compagnies low cost qui n’adhèrent ni à IATA, ni à aucun GDS, optant uniquement pour la vente directe aux clients à travers Internet». Le modèle économique low cost, précisent les voyagistes dans leur requête, est basé sur le maximum d’économie sur les intrants pour tirer les tarifs vers le bas.

Les agences ont saisi le conseil après l’échec des discussions avec la compagnie

La RAM, font-ils remarquer, est membre actif de l’IATA, distribue tous les GDS (Amadeus, Galliléo...) et a construit son développement depuis sa création sur un réseau de distribution qui lui assurait une contribution dépassant les 40% de ses ventes. Aussi, selon eux, la vente en direct sur son site web est discriminatoire à la fois «envers les consommateurs marocains qui n’ont pas accès à Internet et aux moyens de paiement par carte», et envers ses partenaires, les agences de voyages qui enregistrent des pertes mensuelles de 15% de leur chiffre d’affaires billetterie, alors qu’aucune compagnie aérienne régulière présente au Maroc n’a recours à ce procédé. Bien au contraire, elles «tiennent toutes à maintenir de bonnes pratiques avec le réseau de distribution».

Selon plusieurs voyagistes, le recours au Conseil de la concurrence a été décidé après l’échec des discussions avec les responsables commerciaux de la compagnie.Toujours est-il que le Conseil de la concurrence, après avoir enregistré la saisine conjointe des voyagistes de Rabat et Casablanca, les a invités par courrier à une réunion fixée pour le 4 avril 2013 au siège du conseil «aux fins d’examiner la dite saisine».
Le conseil a demandé, par ailleurs, aux deux associations de présenter un certain nombre de documents pour pouvoir étudier le dossier : les rapports annuels de chacune des associations pour les trois dernières années, une note détaillée sur le problème de concurrence objet de la saisine, l’activité des agences de voyages relative à la vente des billets d’avion par compagnie et par association et notamment les billets vendus pour le compte de la RAM et une copie des accords commerciaux conclus avec cette compagnie.

Contactée par La Vie éco pour connaître sa position par rapport à ce différend, la RAM dit ne pas être «au courant» et qu’elle n’a pas été «saisie à propos de ce sujet». Pour les voyagistes, l’enjeu est important parce qu’en dehors du Haj et de la Omra, beaucoup d’entre eux ne vivent que de la billetterie.

Mohamed Moujahid.
2013-04-08

_________________
WWW.MESPOEMES.NET/YOUSSEF
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 1776
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 53
Localisation : TAZA / MAROC

http://enqueteurs06-99.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum