Connexion

Récupérer mon mot de passe

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
CE QUE JE PROPOSE

Jeu 19 Nov - 14:07 par Admin

POUR LE RÈGLEMENT DU FORUM , JE SUIS DANS L'IMPOSSIBILITÉ DE VOUS OFFRIR UN RÈGLEMENT A SUIVRE TANS QUE C'EST VOTRE FORUM , ALORS LE RESPECT DE L'AUTRE EST LE PRINCIPE , ET JE SUIS SUR QU'ENTRE COLLÈGUES LA CONVIVIALITÉ EST DE MISE .

Commentaires: 0

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Ven 29 Juil - 17:37

Le bras armé de l’État se renforce dans le social

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Le bras armé de l’État se renforce dans le social

Message par Admin le Jeu 26 Avr - 5:21


Pour 2012, les efforts axés sur la production de logements sociaux, la lutte contre l’habitat insalubre et la résorption des bidonvilles.


Avec l’arrivée du nouveau gouvernement, quatre grandes orientations stratégiques ont été confirmées lors du dernier conseil de surveillance présidée par Abdelilah Benkirane, pour renforcer son positionnement dans le social. C’est dire que les missions arrêtées visent à mettre en œuvre la vision de la politique gouvernementale en matière d’habitat destiné aux couches sociales à revenus limités ou défavorisés. En d’autres termes, le groupe, dirigé par Badre Kanouni, doit intensifier ses efforts en matière de résorption du déficit cumulé en logements, tant de manière directe qu’indirecte, l’éradication de l’habitat insalubre, la mise à niveau urbaine et le développement des villes nouvelles.

Le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville, Nabil Benabdellah, a souligné, à cette occasion qu’Al-Omrane doit être une locomotive pour les autres établissements publics, être capable d’engager des partenariats public/privé et de rendre adéquate l’offre avec la demande. Il a également confirmé l’engagement de son ministère à appuyer le groupe dans ses missions dont certaines devront être développées pour que l’expertise et l’expérience d’Al-Omrane soient également mises au service des nouvelles prérogatives de son ministère en matière de politique de la ville.

De son côté, Badre Kanouni, président du directoire du groupe Al-Omrane, a présenté les résultats financiers provisoires et opérationnels du mastodonte public pour l’année 2011, ainsi que les perspectives et plans d’action pour l’année 2012. Des performances positives malgré le contexte difficile. Ainsi, à fin 2011, le groupe Al-Omrane a réalisé un chiffre d’affaires provisoire de près de 5,07 milliards de dirhams, en hausse de 2%. Il a également engagé des investissements de l’ordre de 6,6 milliards de dirhams, ce qui le propulse parmi les premiers investisseurs publics du Royaume.

Concernant les réalisations, il a mis en chantier, durant l’exercice 2011, près de 175 665 unités ventilées entre logements, lots de terrain, de commerce… Sur ce total, 68 646 sont des unités nouvelles dont
57 801 sont des opérations propres du groupe. En matière d’achèvements, Al-Omrane a finalisé plus de 161 976 unités prêtes (dont 59 699 unités nouvelles et 50 443 en opérations propres). Pour ce qui est des perspectives, le bras armé de l’État, en exécutions des quatre orientations stratégiques arrêtées par le nouveau gouvernement, compte mettre en chantier 181 000 unités dont 76 000 unités nouvelles et 62 000 unités en propre (75% au social) et en achever 184 000 (69 000 unités nouvelles et 57 000 en propre). Les investissements engagés seront de l’ordre de 7,5 milliards de dirhams. Les efforts du groupe seront maintenus autour de la production de logements sociaux, la lutte contre l’habitat insalubre et la résorption des bidonvilles, précise le top management.

Pour ce faire, le groupe public bénéficiera de l’appui du gouvernement, dont le chef, Abdelilah Benkirane, s’est engagé à mettre à la disposition d’Al-Omrane le foncier public nécessaire pour la réalisation des projets sociaux, de lutte contre l’habitat insalubre et non réglementaire, de politique de la ville et de développement rural.
Le but est de redoubler les efforts pour une meilleure participation à la réalisation des objectifs du programme gouvernemental afin de réduire le déficit en logement de 840 000 unités à 40 000 unités à l’horizon 2016, garantir la durabilité et la qualité technique et architecturale des constructions et veiller à l’amélioration du cadre du bâti et son intégration dans les tissus urbain et rural de notre pays.

Pour rappel, le groupe Al-Omrane, depuis sa création, s’appuie sur les Orientations royales et gouvernementales. Il a pour objectif de contribuer à la résorption du déficit en logements sociaux et répondre aux besoins additionnels (de manière directe ou indirecte à travers le partenariat avec le privé et l’auto-construction) et de lutter contre les bidonvilles et l’habitat insalubre. Le groupe s’atèle également à la mise en œuvre de la stratégie de l’État dans le secteur de l’habitat, de la politique de la ville et de l’aménagement urbain et de l’offre de logements pour les classes moyennes. L’atteinte de ces objectifs se base sur un partenariat renforcé avec l’ensemble des acteurs centraux et locaux (élus et autorités locales) et sur un renforcement du groupe en tant qu’entreprise citoyenne, moderne et performante.

Quatre grandes orientations stratégiques

Le Conseil de surveillance a confirmé quatre orientations stratégiques pour le groupe Al-Omrane. Il s’agit en l’occurrence de :
- Recentrage des interventions du groupe sur ses missions sociales sur la base d’une approche de rationalisation des ressources et de recherche de la qualité, de la sécurité et du développement durable.
- Mise en œuvre de la stratégie gouvernementale en matière de politique de la ville, de production de logements pour les classes moyennes et d’encadrement de l’auto-construction.
- Consolidation du rôle stratégique du groupe dans l’anticipation des besoins en logements, l’intensification et la diversification de l’offre et la mobilisation du foncier public pour la mise en œuvre de la politique étatique dans le secteur en renforçant le partenariat avec le secteur privé.
- Accélération des actions
de modernisation de la gestion, renforcement des pratiques de bonne gouvernance et ancrage de la culture de transparence et de responsabilité (vis-à-vis des clients, prestataires et partenaires).

Repères
Le groupe a mis en chantier début 2011 un dispositif intégré de bonne gouvernance visant à :
■ promouvoir la transparence dans la gestion interne et la gestion des parties prenantes
■ ancrer la culture de réédition des comptes
■ adopter une approche participative dans les processus décisionnels internes au groupe
■ renforcer le climat de confiance avec toutes les parties prenantes notamment les partenaires privés et institutionnels
■ dynamiser l’investissement privé dans le secteur et contribuer au développement d’un tissu de PME compétitif
■ améliorer la viabilité du groupe et sa performance pour lui permettre un développement continu et durable à même d’accompagner les besoins du pays dans le secteur.



Nadia Dref
Publié le : 25 Avril 2012

_________________
WWW.MESPOEMES.NET/YOUSSEF
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 1776
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 53
Localisation : TAZA / MAROC

http://enqueteurs06-99.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum